Guerre en Ukraine: vague de frappes aériennes sur Kiev et plusieurs grandes villes

0
587

La pluie de missiles sur Kiev et d’autres grandes villes ukrainiennes a fait au moins quatre victimes et une vingtaine de blessés à Kharkiv ce mardi. Le président Zelensky dénonce la campagne de «terreur russe» après de nouvelles frappes sur l’Ukraine. Tôt ce matin, l’armée ukrainienne disait avoir détecté des bombardiers russes dans son espace aérien et des alertes aériennes ont été déclenchées dans tout le pays. Des explosions et incendies ont été signalés. Hier, la Russie annonçait intensifier ses frappes en représailles à l’attaque meurtrière sur Belgorod samedi, imputée à l’Ukraine.

Depuis environ 7h30 du matin, l’agglomération de Kiev résonne d’explosions multiples, tirs de défense anti-aérienne, interceptions, avec des ondes de choc qui font trembler les murs et les fenêtres, rapporte à Kiev, Stéphane Siohan.

De fortes explosions ont été entendues. Selon le commandant en chef de l’armée ukrainienne Valery Zaloujny, la Russie a tiré ce mardi matin « 99 missiles de divers types » sur l’Ukraine dont 72 ont pu être abattus par la défense aérienne. Les forces ukrainiennes « ont détruit 72 cibles aériennes », dont 10 missiles hypersoniques Kinjal et trois missiles de croisière Kalibre ainsi que 59 projectiles de croisière de type Kh-101, Kh-555 et Kh-55, a-t-il affirmé sur Telegram.

Le réseau internet est instable dans certains endroits de Kiev, et 250 000 consommateurs sont privés d’électricité à Kiev et dans sa région, selon l’opérateur.

L’armée polonaise a annoncé mardi avoir fait décoller ses chasseurs F-16 pour surveiller la frontière avec l’Ukraine, à la suite à des bombardements russes massifs dans ce pays voisin. « Pour assurer la sécurité de l’espace aérien polonais, deux paires de chasseurs F-16 et un avion ravitailleur allié ont été activés », a indiqué le commandement opérationnel de l’armée polonaise dans un communiqué.

Alertes aériennes sur tout le pays

L’armée ukrainienne avait déclenché tôt ce mardi des alertes aériennes dans tout le pays et averti que des missiles menaçaient d’être lancés par des bombardiers russes. « Danger de missile dans les zones où l’alerte aérienne est en vigueur ! Menace de lancements de missiles de croisière à partir d’avions Tu-95MS. Un total de 16 bombardiers stratégiques Tu-95MS sont dans les airs », a communiqué l’armée de l’air sur Telegram.

Des décollages d’appareils Tupolev Tu-95MS ont été signalés des bases d’Olenia (nord-ouest) et Engels (sud-ouest) en Russie, ont rapporté des responsables militaires ukrainiens sur Telegram. Quatre bombardiers Tu-22M3 ont par ailleurs quitté le site russe de Chaïkovka près de la frontière bélarusse.

Les forces aériennes de Kiev avaient aussi fait état vendredi du décollage de Tupolev Tu-95, des appareils développés sous l’Union soviétique. Ce jour-là, Moscou avait procédé à une série de frappes sur plusieurs villes ukrainiennes, dont Kiev, qui ont tué 39 personnes.

Les menaces de Moscou 

Lundi, le président russe Vladimir Poutine a promis d’« intensifier » les frappes russes en Ukraine en représailles au bombardement d’une ampleur sans précédent par l’armée ukrainienne sur la ville russe de Belgorod samedi, qui y a fait 25 morts dont cinq enfants.

(et avec AFP)