Gouvernance : l’ARD fustige la perte des valeurs au Congo

0
1452

L’Alliance pour république et la démocratie (ARD) a animé, le 8 avril, à Brazzaville une conférence de presse pour marquer son retour sur l’échiquier politique national, après plus de trois mois de trêve. 

 Dans sa déclaration, la formation politique de l’opposition a décrié la perte des valeurs qui gangrène le Congo et qui, selon elle, est à l’origine de la crise que traverse le pays. Sous la direction de son président Mathias Dzon, l’ARD, toujours critique, a fait savoir que le Congo traverse une crise morale, économique, financière, démocratique, sécuritaire et électorale « gravissime » engendrée par la perte des valeurs fondamentales, qui a favorisé la poussée inquiétante des comportements déviants à tous les niveaux.

Face à l’effondrement de ces valeurs, le parti pense qu’il est urgent d’œuvrer à la moralisation de la vie politique et publique à travers, entre autres, la restauration des règles et des valeurs républicaines, la vulgarisation des principes de bonne gouvernance afin de garantir l’intégrité des structures politiques en vue de limiter les risques de déviance.

Dans les domaines économique et financier, souligne le parti, la crise se manifeste par plusieurs signes annonciateurs. L’ARD relève, entre autres, la gestion opaque des finances publiques, des emprunts exorbitants gagnés sur la production future du pétrole, l’épuisement des réserves internationales de change, la non-fiscalisation de plusieurs produits et services, l’attribution des marchés de gré à gré ainsi que la faillite des entreprises publiques. « La crise économique et financière gravissime qui plombe le Congo est irréfutable », a souligné l’ARD dans sa déclaration.

Pour sortir le pays de cette « crise multidimensionnelle », Mathias Dzon et les membres de son parti plaident pour la convocation d’un dialogue nationale inclusif. Un rendez-vous au cours duquel les filles et fils du pays discuteront en famille des stratégies à mettre en place pour le relancer sur de bonnes bases. «Nous l’avons dit et écrit mille et une fois, mais nous ne le répéterons jamais assez : la tenue d’un vrai dialogue politique national inclusif est et demeure la seule et bonne solution pour sortir le Congo de la crise multidimensionnelle qui l’étrangle aujourd’hui. Ainsi, nous interpellons pour la énième fois le président de la République à convoquer en urgence ce dialogue », a indiqué l’ARD.