Fin de séjour de la mission du Fonds Monétaire International à Brazzaville

0
749

Une équipe du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par son directeur exécutif, Aivo Handriatiana Andrianarivelo, a séjourné à Brazzaville pour une mission de travail de 72 heures.

La délégation du FMI est arrivée dans la capitale congolaise en fin de semaine dernière, avec pour mission, rencontrer les autorités congolaises impliquées dans les principaux dossiers économiques du pays.

Ainsi Aivo Handriatiana Andrianarivelo aura tour à tour eu des séances de travail avec les ministres Rigobert Roger Andely des Finances, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-​Babackas de l’Économie, Denis Christel Sassou Nguesso de la Coopération, Jean Jacques Bouya de l’Aménagement du territoire et le Premier ministre Anatole Collinet Makosso. 

Avec ses hôtes, le directeur exécutif a abordé les questions de coopération entre le FMI et le Congo. En sa qualité de partenaire technique privilégié, le Fonds Monétaire Internationale offre des services d’accompagnement, d’assistances techniques et participe au renforcement des capacités.

À l’issue de sa ronde, le directeur exécutif de l’institution de Bretton Woods a laissé entendre que ces contacts préparent le lancement imminent d’une mission du FMI au Congo qui devrait se tenir du 14 au 21 juillet prochain.

Une équipe du FMI va faire une mission virtuelle pour voir les données macroéconomiques du pays, leurs évolutions et tout ce qui tourne autour de l’économie en général”, a indiqué Aivo Handriatiana Andrianarivelo.

À l’issue de cette consultation, a-t-il ajouté, les perspectives qui vont être présentées à cette équipe donneront lieu à une évaluation qui permettra d’identifier les appuis et les apports que le FMI pourrait apporter au pays. 

Rappelons que la République du Congo reste dans l’attente de la conclusion de la première revue de l’accord de la Facilité élargie de crédit. Malgré les efforts consentis par l’Etat congolais ayant conduit à des avancées significatives dans la mise en œuvre de son Programme économique, l’appui financier demeure attendu du côté de Brazzaville. 

Le directeur exécutif du FMI a par ailleurs affirmé que des réflexions sont en cours, elles pourraient permettre d’élaborer des outils spécifiques à l’appui des pays en développement afin que l’Afrique notamment connaisse une croissance soutenue.