Elimination des Diables rouges: réactions des Ponténégrins

0
1092

Après l’élimination des Diables rouges face à l’équipe gambienne (2-2) le 10 septembre au Maroc en match comptant pour la qualification à la Coupe d’Afrique des nations, Côte d’Ivoire 2024, quelques amoureux du sport roi très déçus ont exprimé leur désolation.

Un seul but sans encaisser suffisait pour que les Diables rouges arrachent leur qualification à la Coupe d’Afrique des nations, Côte d’Ivoire 2024. Malheureusement le onze national a été encore privé de la compétition après le résultat à égalité de 2 buts partout contre la Gambie alors que les Congolais avait déjà acquis ce match en dominant la première période, 2 buts à 0.

Cette élimination a fait mouche en milieu des amoureux du football.  En effet, selon M. Roland, il est mieux de retirer les équipes nationales de football de toutes les compétitions internationales pendant 2 ans afin de mieux se préparer avant de reprendre sur la scène internationale. Déjà au niveau national, le championnat est faible, intermittent avec un déséquilibre entre les équipes et ce, malgré les infrastructures sportives dignes de procurer un bon championnat et des athlètes compétitifs. «Nous constatons  aussi trop de tricherie au niveau de la fédération qui brille également par l’impréparation, l’improvisation et son mode de fonctionnement. Cependant, au niveau international, les critères de sélection ne sont pas aussi respectés. La plupart de ses joueurs sélectionnés évoluent dans les clubs de division inférieurs et n’ont pas assez de temps de jeu. C’est le vrai problème de notre équipe», a-t-il indiqué.

Les Diables rouges, a poursuivi l’orateur, jouent souvent la première période et craquent en deuxième mi-temps, comme lors du match contre la RDC à la CAN 2015, un exemple qui reste dans nos mémoires. Il revient au staff technique de faire un grand travail de préparation physique et mental des joueurs, le cas du match d’hier, à 80 minutes si l’équipe était physiquement et mentalement au point le Congo serait qualifié à la CAN.

De son côté, Guy Serge Molingo, analyste sportif, s’est dit très consterné par l’élimination des Diables rouges. « En général, le problème des Diables rouges dépend  des dirigeants. Les mêmes têtes sont là depuis des années, ils jouent à la complaisance.  Déjà au niveau national, nous n’avons pas un championnat convaincant avec des équipes très déséquilibrées et des joueurs incapables de participer aux éliminatoires d’un championnat d’Afrique », a-t-il laissé entendre. Et de poursuivre que l’équipe n’a pas de  fond de jeu, manque de suivi et les dirigeants sont distraits sur toute la ligne. « Malgré les deux buts des Diables rouges, tout le monde avait encore l’incertitude dans le ventre vu le temps du match. Voilà qu’en deuxième période, les joueurs ont montré leur défaillance en encaissant deux buts dans les dix dernières minutes. Nous n’avions plus reconnu l’équipe de la première mi-temps, une équipe des Diables rouges totalement amortie  alors qu’on avait déjà la qualification dans la poche. Pour moi, Tchevy Bifouma pesait bien à la défense adverse.  Il n’allait pas sortir », a martelé Guy Serge Molingo.

Selon lui, les Diables rouges ont accusé de la fatigue,  alors que les jeunes gambiens ont gardé leur sang-froid jusqu’à la fin du match. « Je pense que les Diables rouges pour qu’ils  gagnent, il faut réorganiser le championnat national, avoir une organisation de grande envergure avec des établissements sportifs adéquats pour bien préparer l’élite national et faire le suivi des joueurs qui émergent au niveau national qu’international», a-t-il ajouté.