Éducation : Démarrage de l’opération d’enrôlement des étudiants congolais

0
400

Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Anatole Collinet Makosso a lancé officiellement, le 4 décembre à Brazzaville, l’opération d’enrôlement biométrique des étudiants du Congo et d’attribution du numéro d’identification unique (Niu).

Menée conjointement par le ministère de l’économie et des finances et celui en charge de l’enseignement supérieur, cette opération concerne pour sa première phase les étudiants, nationaux et étrangers, boursiers et non boursiers, dans les universités publiques et les établissements privées de la ville capitale.

Une fois la première étape terminée, elle va se poursuivre à Pointe-Noire  et ensuite,  les deux ministères vont effectuer une mission à l’étranger afin de procéder à l’enrôlement biométrique des étudiants congolais qui étudient à l’étranger.

 Le but de cette opération est de créer un fichier fiable pour améliorer la gouvernance dans l’enseignement supérieur et moderniser les finances publiques.

Une étudiante se faisant enrôlé

Le processus se déroulera par groupe de 1000 étudiants par jour, avec des étapes d’enregistrement et de collecte de données biométriques. A l’issue de cette opération, les étudiants recevront une carte d’identité une fois leur enrôlement terminé.

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, le Pr Delphine Édith Emmanuelle, a souligné que cette opération s’inscrit dans la modernisation de l’administration.

« La maîtrise des étudiants n’a de sens que si nous le mettons en relation avec la digitalisation de notre administration. Cela va nous permettre de disposer d’un fichier plus fiable et d’instaurer les conditions de la bonne gouvernance au niveau de l’enseignement supérieur », a indiqué la ministre.

(ACI/Berninie Dédé Massamba)