Economie et finances: Ie centre d’enrôlement au NIU de Pointe-Noire inauguré

0
1106

Le centre d’enrôlement au Numéro d’identification unique (NIU) de la ville océane a été officiellement inauguré le 19 juin, en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Jean Baptiste Ondaye.

Situé au centre-ville dans le premier arrondissement, Emery-Patrice-Lumumba, précisément à l’entrée du Port autonome de Pointe-Noire, le centre d’enrôlement au NIU va servir à la fois pour les départements du Kouilou, du Niari, de la Lékoumou et de la Bouenza. Il prévoit la production de deux mille cartes par jour aux demandeurs âgés entre 6 ans et plus.  

Attribué aux personnes physiques et morales, le NIU est une immatriculation obligatoire pour tout acteur économique (personnes physiques et personnes morales). Il sert de référentiel aux systèmes d’information du ministère de l’Economie et des Finances et, le cas échéant, des autres administrations. Le projet NIU est l’organe chargé de la gestion, du suivi et de l’organisation de l’ensemble des activités y relatives. Il bénéficie de l’autonomie de gestion administrative et financière. Dans son opérationnalisation, il est assisté par une société allemande, Mulbhauer, fournissant le système d’enrôlement et d’émission des cartes NIU.

Dans son mot de circonstance, le ministre de l’Economie et des Finances a signifié que la maîtrise des empreintes digitales à travers les nouvelles technologies a ouvert la voie aux techniques permettant d’identifier avec plus de certitude  la population. La carte d’identité biométrique congolaise, a-t-il indiqué, est irréprochable en tout point de vue et l’on doit s’en réjouir.

Pour le ministre,  l’idée de doter le Congo d’un centre moderne d’une envergure d’enrôlement au NIU à Pointe-Noire et à Brazzaville a toujours été au centre des priorités  de ses  différents prédécesseurs à qui il a rendu un vibrant hommage. En effet, dans leur quête  de sécuriser les recettes de toute nature et de rationaliser les dépenses  publiques, a signifié le ministre, ces derniers ont eu la bonne idée de s’appuyer sur les nouvelles technologies en vue de moderniser les services du ministère des Finances, en particulier ceux pourvoyeurs de recettes, notamment la douane et les impôts.

« Le  numéro d’identification unique est obligatoire pour les transactions ayant pour base l’émission  d’une facture de livraison de biens et de prestations de service, la signature de tout type de contrat de prestation de service, la signature de tout acte d’engagement financier ayant la forme de contrat de bon ou lettre de commande, de convention ou de marché public, la signature de tout type de contrat d’assurance, l’ouverture d’un compte bancaire, le transfert de fonds à l’étranger, la souscription d’un abonnement en vue de la fourniture d’eau et de l’électricité, de l’internet et autres », a-t-il signifié.

Pour sa part, Roger Aymar Ondeli, coordonnateur national du projet NIU, a rappelé que pour la ville de Pointe-Noire,  le projet a reçu deux instructions du ministre de l’Economie et des Finances, à savoir mettre en place des centres d’enrôlement plus adaptés pour recevoir les usagers et rendre la ville autonome en vue de la production de cette  carte.