La direction départementale du commerce ferme un entrepôt de riz avarié

0
188

Le directeur départemental des fraudes commerciales à Pointe-Noire, Belly Fugain Bialoungoulou a informé le 19 janvier qu’un entrepôt de riz avarié et reconditionné a été fermé et sur instruction du ministère de commerce, les présumés auteurs des faits ont été placés au commissariat central avant d’être présentés au procureur.

« Nous sommes venus surprendre en flagrant délit des sujets Ouest-africains et de la RDC en train de reconditionner les sacs de riz de 25 kilos. C’est très grave comme acte. C’est un riz déjà expiré et un riz impropre à la consommation humaine », a indiqué Le directeur départemental des fraudes commerciales à Pointe-Noire. Pour lui, ce riz impropre à la consommation doit être détruit.

En effet, dans cet entrepôt transformé en laboratoire de fortune, tous les ingrédients sont réunis pour réussir leur opération véreuse. Ces pratiques mises à nu sont fustigées par les consommateurs qui pour certains se souviennent encore de la qualité douteuse du riz Royal Embrella, consommé et dénoncé par un citoyen à Brazzaville.

Pour le chef du quartier 210 Kimbanguiste, Casimir Koussoukama, c’est inadmissible de voir de telles pratiques dans le pays. « Après une alerte, je me suis déporté sur le lieu. Et dès qu’ils m’ont aperçu, ils ont fermé le portail pour éviter qu’on découvre leur sale manœuvre », a-t-il ajouté.

Pour lui, cette fois-ci ce dépôt doit être définitivement fermé en vue de préserver les populations. Pour ce faire, il a demandé aux autorités compétentes de veiller en amont, au niveau du port, tous les produits avant d’être mis sur les marchés. La fermeture de cet entrepôt doit servir de leçons à d’autres commerçants véreux.

Aux dernières nouvelles, les responsables de cet entrepôt ont indiqué que leur riz était propre à la consommation et qu’il y a eu simplement un retard dans la demande officielle pour autoriser le reconditionnement du riz, qui est une opération prévue par la loi.