Covid-19 : la Bralico et Brasco ont gagné plus de 3 milliards entre Mars et Juillet

0
1026




La pandémie du Coronavirus n’a pas affecté les deux brasseries installées au Congo qui ont plutôt fait des excédents financiers. Contrairement à la plupart des entreprises qui ont vu baisser leurs chiffres d’affaires, la Bralico et la Brasco ont le sourire jusqu’aux oreilles pour les milliards de bénéfice. L’alcool a accompagné les congolais pendant le confinement bien que les débits de boisson étaient officiellement fermés.




A Pointe-Noire, nombreux sont les citoyens qui ont perdu leur emploi à cause de la pandémie du Coronavirus pour baisse d’activités. Les commerçants et débrouillards qui peuplent la ville sont en difficulté financière, poussant certains à rejoindre leurs villages respectifs. Des sous-traitant pétroliers ont licencié abusivement les travailleurs se cachant derrière la Covid-19.

Au plus fort de la pandémie, les gouvernement avait cru bon d’instaurer un couvre-feu et un confinement du pays. Tous les endroits où la boisson était servi ont fermé les portes de Mars à Juin. Mais, malgré cette fermeture, grande était la surprise des population de constater l’augmentation des activités dans les deux brasseries du pays.




Les véhicules de distribution des produits de ces deux brasseries ne cessaient de circuler,alimentant diverses interprétations. « Au Congo, les bars et Vip sont fermés, mais on entend es voix venant de l’intérieur » commentaient les congolais d’un ton ironique.

En réalité, les autorités politiques savent bien qu’elles ont réduit les congolais à l’alcoolisme et une révolution viendrait par son absence dans la circulation, d’où les privilèges accordés à ces deux entreprises.




Depuis que le Congo existe, on a jamais vu des promotions du genre « deux poulets achetés, un offert » ou encore «  trois poulets à 1000frs ». Mais, continuellement, on assiste à des promos des boissons alcoolisées pour inciter à la perversion. Tout a été fait pour que le congolais se réfugie dans l’alcool afin de ne pas se mêler de la politique.




En pleine pandémie, on a vu les deux brasseries du pays faire des promos de leurs produits, alors que le peuple était censé être confiné.

Un rapport financier rapporte que les bénéfices engendrés par la Bralico et la Brasco s’élèvent à plus de 3 milliards de cfa durant la période de confinement.