Congo-Brazzaville : le diable a-t-il pris possession de l’église catholique ?

0
1504

L’église catholique a souvent été du mauvais côté de l’histoire, il suffirait de regarder dans rétroviseur de l’histoire pour s’en apercevoir, notamment son attitude vis-à-vis des Nazis allemands et des génocidaires rwandais. Malheureusement, le même scénario est entrain de se dérouler au Congo-Brazzaville, un pays où l’église catholique est sponsorisée par la dictature sauvage du général Sassou-Nguesso.

Cette situation est comparable à celle d’une prostituée qui est amoureuse de l’argent de son client.
Meme si ce client n’est autre qu’un malfrat, qui maltraite et qui tue les enfants de la prostituée.
Peine perdue ! la prostituée est totalement indifférente du sort réservé à ses enfants, ce qui l’intéresse c’est l’argent et les cadeaux de celui-là même qui martyrise ses enfants.

En d’autres termes, l’église catholique a vendu son âme aux hommes et aux femmes politiques de la dictature de Brazzaville, elle se sent beaucoup plus proche de la dictature que de ses propres fidèles.
Le plus drôle dans cette histoire est que les évêques congolais sont devenus des conseillers matrimoniaux de certains couples célèbres de la bourgeoisie dictatoriale, c’est-à-dire, ceux-là même qui volent et qui tuent les congolais chaque jour.

les évêques congolais ont baissé leur caleçon à cause de l’argent et des cadeaux que leur offrent les criminels avec l’argent des congolais ! Des spécimens corrompus jusqu’à la moelle ! Il n’y a pas plus corrompus que les hommes d’église au Congo-Brazzaville.

Les évêques congolais sont comme des moutons derrière les hommes politiques, et cela se passe au vu et au su de tout le monde, car tous les congolais ont vu les images du diner des cons entre les évêques du Congo et le général Ndenguet à Obouya, cela montre clairement que dieu n’est plus dans cette affaire, c’est maintenant le diable en personne qui a pris possession de l’église catholique congolaise.