Comment les lesbiennes de la Grande Loge du Congo abusent des filles

0
6694

On a l’habitude de dénoncer la vulgarisation des Donbass dans la société congolaise surtout dans le domaine professionnel en oubliant la souffrance des jeunes filles. Si les hommes de la Grande Loge du Congo s’adonnent à l’homosexualité, les femmes, elles, exercent un lesbianisme harcelant envers des filles à la recherche d’un emploi ou débouché social. C’est pourquoi on assiste à la montée en puissance du lesbianisme au Congo.

A Tié Tié, un arrondissement de la ville de Pointe-Noire, un militaire a enceinté deux lesbiennes qui étaient pourtant en couple. Il s’avère que celle qui jouait le rôle de l’homme se livrait au militaire pour avoir de l’argent afin de maintenir celle qui est femme.

Après avoir introduit l’homosexualité au sein de la Grande Loge du Congo, les grands- maîtres actuels exigent aux francs-maçons, hommes comme femmes de capter un grand nombre des congolais dans ce monde.

Des jeunes hommes qui cherchent un chemin professionnel sont contraints de livrer leurs fesses aux chefs et il en va ainsi pour les filles. Au sein de la Grande Loge du Congo, des femmes qui en sont membres répandent les valeurs du lesbianisme dans la société congolaise.

Profitant des moyens financiers conséquents que leur concède l’appartenance à la franc-maçonnerie, elles obligent désormais aux jeunes filles de coucher avec elles avant d’être embauchées ou pistonnées. Toute faveur est obtenue après celle sexuelle.

Le phénomène lesbianisme est désormais banalisé dans la société et certains parents trouvent normal que leurs filles sortent avec d’autres filles pourvues que les finances suivent.

La Grande Loge du Congo est en grande partie la première responsable de la dépravation des mœurs au Congo. Cette dépravation éloigne de plus en plus les jeunes de la conscience nationale ouvrant la grande voie à la pérennisation du règne des francs-maçons.

Il est aussi rapporté que des femmes francs- maçons organisent des soirées partouze lesbiennes chaque week-end dans les deux grandes villes du pays.