Brazzaville : elle vient jouer à la parisienne alors que ses 3 enfants sont placés en France

0
2002

Une Congolaise de 38 ans, mère de trois enfants en France a été reprochée par sa famille d’être irresponsable et sans cœur en venant faire la parisienne au Congo alors que sa progéniture lui a été arrachée par les services sociaux. Chaque jour, elle était dans le « nkembo » de bar en bar au lieu de penser comment récupérer ses enfants.

A ses 38 ans d’âge et 12 ans de séjour en France, Bibiche B, une Congolaise s’est vu retirer ses trois enfants de différents pères par les services sociaux. L’alerte a été donnée par l’école où fréquentaient ses enfants qui présentaient des signes d’abandon parental.

En France, les enfants victimes des mauvais traitements au sein de l’environnement familial sont retirés à leurs parents pour être placés et mis sous régime de l’aide à l’enfance. Nombreux sont les parents Congolais et Africains qui ont été incapables de donner une meilleure éducation à leurs enfants et ont vu comment l’État est intervenu en les confiant aux services sociaux.

C’est le cas de Bibiche B qui faisait subir à ses trois enfants un mauvais traitement malgré les allocations. N’ayant plus une charge, elle a fait des économies pour s’envoler à Brazzaville, sa ville natale pour se faire importante.

Logée dans un appartement au plateau des 15 ans, Bibiche B qui a revu son pays après 7 ans d’absence n’ a pas perdu son temps dans le « nsaka ». Un comportement irresponsable que sa famille n’a pas apprécié. On lui a reproché passer son temps dans les bars au lieu de se battre pour récupérer ses trois enfants désormais dans les mains des services sociaux français.