Comment JDO a finalement empoisonné Parfait Kolelas à Dolisie

0
5177

Tous les moyens valent pour éliminer une menace au pouvoir que le clan d’Oyo croit être le sien. Si Mokoko et Okombi sont encore en vie, c’est parce que le pouvoir sait pertinemment qu’il sera automatiquement rendu responsable de leurs morts dans leur état carcérale. La Covid-19 est donc une nouvelle arme d’élimination des adversaires et elle a été utilisée par le machiavélique Jean Dominique Okemba à Dolisie en infiltrant l’entourage de Guy Brice Parfait Kolelas par une personne atteinte du virus. Le crime n’étant jamais parfait, les langues se délient dans le camps des tueurs et empoisonneurs. Le but était parait-il d’empêcher l’opposant de bien battre campagne et de prendre la tête des futures contestations après la proclamation des résultats.

Le clan d’Oyo oubliait sans doute le dossier clinique du candidat Guy Brice Parfait Kolelas, manifeste certaines pathologies qui le rendraient fragile au Covid. Selon quelques indiscrétions des sécurocrates du régime pilotés par JDO, un traître aurait été recruté dans l’entourage du candidat Kolelas. Une version surréaliste qui prouve à quel point ces gens-là sont disposés à tout pour conserver le pouvoir.

C’est un 22 Mars que le cardinal Emille Biayenda a été assassiné par le même clan qui vient de mettre fin à la vie d’un autre fils du Congo, faisant de ce mois de Mars, le plus sombre de l’histoire du pays. Marien Ngouabi fut assassiné un 18 Mars, ainsi que Massamba Debat.

C’est alors qu’il se trouvait à Dolisie dans le Niari que Guy Brice Parfait Kolelas, a été infecté du Covid-19 à escient par une personne en mission pour le compte de JDO. Les ayant rejoint après l’étape de la Bouenza, cet envoyé spécial du pouvoir a pris aussi congé de la délégation après le meeting de Dolisie, content d’avoir accompli sa mission.

Déjà lors du meeting du duo Kolelas-Yhombi à Pointe-Noire, des messages ont circulé entre les dignitaires du pouvoir sur une prétendue élimination. «On pouvait entendre en langue Mbochis, une voix masculine dire que dans quelques jours, on aurait écarté le danger qui nous vient du Pool».

Avec le décès de Kolelas en plein vol à destination de Paris, le pouvoir de Brazzaville a vu son plan être fourré et toute la nuit d’hier, les sécurocrates se sont réunis pour établir un plan de riposte face à des éventuels émeutes des partisans de Kolelas. Dans la foulée, des arrestations en cascade de certains opposants et leaders d’opinions sont prévues.

L’équipe de sécurité du candidat Guy Brice Parfait Kolelas a commis l’erreur de laisser ce envoyé spécial de JDO être en contact physique avec leur leader.

« Levez-vous comme un seul homme. Faites-moi plaisir. Je me bats sur mon lit de mort. Vous aussi, battez-vous, pour votre changement. Il en va de l’avenir de vos enfants » ont été les dernières paroles de l’opposant.