Pointe-Noire : le premier séjour sans tapage de Sassou Nguesso

0
1062

Denis Sassou Nguesso qui a atterri à Pointe-Noire le 18 juillet dans la soirée en toute discrétion contrairement à la mobilisation qui accompagne toujours ses séjours s’envole aujourd’hui pour Kinshasa en RDC assister aux obsèques du cardinal Laurent Mossengwo Passnya.

En dehors du préfet et maire de Pointe-Noire, on a remarqué la présence du premier ministre et président de l’assemblée. A en croire les affamés de la ville océane, Denis Sassou Nguesso leur a privé cette fois-ci des 2000 frs et marinières. Quelques 50 militants du PCT ont réservé avec leurs drapeaux un accueil à la sortie du salon présidentiel.

C’est le voyage le plus triste du chef de l’État dans la ville océane selon les observateurs de la vie politique congolaise. De l’aéroport le cortège présidentiel s’est dirigé directement et discrètement au palais présidentiel au bord de la mer.

Avant son arrivée le mot d’ordre a été donné de ne mobiliser la population bien que les autorités de la ville ont tenté de le faire. Aucun sou n’était prévu à cet effet, le temps n’est plus aux honneurs, mais au travail pour résoudre la situation précaire des Congolais.

Le chef de l’État devrait recevoir quelques notables du Kouilou très remontés contre l’exploitation minière à Sounda, Kakamoeka et dans le Mayombe. On a cessé de lui rappeler sa promesse de construire le fameux barrage de Sounda.