CEPE 2023 : les épreuves orales démarrent dans la sérénité à Pointe-Noire

0
961

Prévues du 6 au 7 juin dans toute l’étendue du térritoire national, les épreuves orales du Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE) ont démarré à Pointe-Noire dans la quiétude. La tenue du premier examen d’Etat annonce la clôture progressive de l’année scolaire 2022-2023. 

Après les deux jours des épreuves orales, à savoir la lecture et la poésie, la partie écrite interviendra le troisième jour. Dans tous les centres retenus à Pointe-Noire, le cas de l’école conventionnée Saint-Jean-Baptiste, dans l’arrondissement 1, Lumumba, les enfants ont été animés tous par l’envie de bien travailler en vue d’être au collège l’année prochaine.

Cette première partie du CEPE, notons-le, a connu des innovations, telles que l’a souligné le chef de ce centre, Auguste Bouandzi, conseiller pédagogique principal à l’inspection scolaire Emery-Patrice-Lumumba. « Hier, on n’avait pas des stickers à l’oral du CEPE, mais aujourd’hui, les stickers ont été instaurés sur la copie qui porte les deux notes des épreuves orales pour faciliter la tâche aux correcteurs et avoir les résultats à temps », a-t-il dit, ajoutant que le ministre tient à la réussite de cet examen.

S’adressant aux parents sur la partie écrite du CEPE qui aura lieu le 8 juin, le chef de centre les a invités à accompagner les enfants à temps, notamment à 7heures, dans les centres d’examen. « Nous avons souvent un problème avec les écoles privées qui veulent toujours  regrouper les candidats dans leurs établissements pour les amener en groupe, alors que les centres sont déjà connus des parents et des candidats eux-mêmes. Nous voulons que les parents comprennent et conduisent  leurs enfants directement au centre d’examen », a souligné l’orateur.

Notons qu’au centre d’examen Saint-Jean-Baptiste, les 171 candidats sont repartis en trois salles de classe.