Ambassade Congo Paris: le colonel Ekouya tabasse le conseiller Mokiemo à cause des 50000 euros laissés par Sassou

0
8022
illustration ambassade du Congo Brazzaville à Paris

C’était le « muntu fwa ku ! » à l’ambassade du Congo à Paris quelques heures juste après le départ de France du chef de l’État Denis Sassou Nguesso. L’attaché militaire qui est le colonel Ekouya Ngatsé,a reproché au ministre conseiller Félix Mokiemo d’être un voleur et surtout d’avoir mal partagé les 50000 euros remis par la délégation présidentielle. Il a fait irruption dans son bureau où ils se sont échangés des boulets et des coups de tête. En bon militaire, le Mbochis Ekouya Ngatsé a laissé des bosses sur le front de Mokiemo qui s’est aussi retrouvé avec des lèvres déchirées. On dit aussi que le colonel tremblait à cause de ses Kamonts.

« Tala bango na bango bakomi ku bunda ! Tala bango na bango ba komi ko swana ! » «  Eyi mabé ! » auraiwt entonné un opposant politique congolais face au spectacle offert par ces deux diplomates en poste à l’ambassade du Congo à Paris. L’argent étant le nerf de la guerre, les deux Mbochis ont vite oublié servir un même chef.

Le bureau du Ministre Conseiller de l’ambassade de la République du Congo en France, Mr Félix Mokiemo, qui assure l’intérim de l’Ambassadeur ADADA , a été le théâtre d’un spectacle inélégant dont le déclencheur n’est entre autre que l’Attaché de défense de l’ambassade, le Colonel Ekouya Ngatse, un parvenu Mbochis parachuté en France.

Alors qu’il avait déjà reçu son enveloppe personnelle accompagné d’un autre diplomate du service consulaire à l’hôtel Bristol, où, était logé le Président de la République lors de son récent séjour à Paris , l’Attaché de défense a fait une visite impromptue au bureau du Monsieur Conseiller, au sommet de l’immeuble abritant l’ambassade, pour lui demander de faire le partage de l’enveloppe laissée par le Président de la République. Le colonel Ngatsé prétend avoir appris de la délégation présidentielle, qu’une somme de 50000 euros a été remise pour les diplomates.

Comme il est de coutume dans la tradition des voleurs, le ministre conseiller Félix Mokiemo a nié avoir reçu du président de la république, la somme de 50000 euros. Rappelons qu’il n’est pas dans les règles diplomatiques de quémander de l’argent aux délégations congolaises en séjour à Paris, mais bien au contraire de le rendre plus agile.

Des explications qui n’ont pas convaincu le colonel Ngatsé qui a pris la résolution de résoudre cette arnaque en mode militaire. Il s’est balancé sur le conseiller Félix Mokiemo avec des boulets et coups de tête bien appliqués. Le personnel de l’ambassade a aussi découvert pour la circonstance qu’à son âge, l’attaché militaire a des Kamonts. « Il fallait voir comment il tremblait!» confie un agent.

Les collaborateurs du Ministre Conseiller qui n’ont pas réussi à séparer les deux bagareurs, ont fait appel à l’équipe de la gendarmerie nationale congolaise assurant la sécurité de l’ambassade. Bien que les deux belligérants ont été maîtrisé, le colonel Ngatsé ne cessait de crier que les 50000 euros étaient à partager entre tous, sinon ce conflit ne finira jamais. « On est pas au Congo ici pour que Mokiemo tente d’arnaquer toute une ambassade ! » a tranché le militaire.