Afrique du Sud: le gouvernement et le parti au pouvoir unis derrière les Palestiniens

0
720

Appel à la paix et condamnation de la politique d’Israël… En Afrique du Sud, le gouvernement et le parti au pouvoir se tiennent au côté des Palestiniens tout en appelant à la fin des hostilités. Le Congrès national africain (ANC) est solidaire des Palestiniens qu’il dit victime d’un régime d’apartheid, comme le furent les Sud-Africains jusqu’en 1994. En revanche, les communiqués ne mentionnent ni le Hamas, pourtant engagé dans la bataille, ni ses exactions. L’Afrique du Sud ne fait aucune concession quand il s’agit de la cause palestinienne. 

La renaissance du conflit, c’est à cause d’Israël, selon le ministère sud-africain des Relations internationales. À cause de l’occupation illégale continue, de la colonisation ininterrompue et de l’oppression permanente des Palestiniens. Le communiqué, publié samedi, ne fait ni mention du Hamas, ni des exactions commises contre les civils.

L’ANC, au pouvoir, n’évoque pas non plus le Hamas. Il souligne que ce n’est pas surprenant de voir les Palestiniens répondre à la brutalité du régime d’apartheid d’Israël.

Lors des affrontements de 2021, l’ANC avait manifesté devant l’ambassade d’Israël à Pretoria, invitant son ambassadeur à plier bagage.

L’Afrique du Sud n’a plus d’ambassadeur à Tel Aviv depuis 2018. Le contraste est saisissant avec la position de l’Alliance démocratique. Le premier parti d’opposition, plus proche d’Israël, dénonce l’attaque unilatérale du Hamas et des actes de terreurs contre des civils innocent. En Afrique du Sud, comme ailleurs dans le monde, le conflit israélo-palestinien divise la société.