A Brazzaville , les filles prient et font des jeûnes et prières pour avoir un mari franc maçon

0
2826

Ce phénomène se développe de plus en plus dans les quartiers nord de la capitale Brazzaville. Des filles qui jadis remplissaient les églises dans l’espoir de sortir du célibat, orientent de plus en plus leurs prières vers des francs-maçons. « C’est le rêve ici, avoir un homme des loges avec beaucoup d’argent pour nous assurer une vie de bonheur » confirme Laeticia, une fille de 27ans et voisine de Talangai.

La société congolaise a été trompée à escient par les autorités politiques via leurs satellites qu’être membre de la Loge est égale à la réussite sociale. Beaucoup de jeunes qui ne sont en réalité que des voleurs se cachent derrière la franc-maçonnerie pour justifier leur train de vie accéléré et leur fortune.

Dans les quartiers nord de Brazzaville, certains pasteurs véreux ont vit compris le deal du moment et organisent des séances spéciales des prières en faveur des filles dont le rêve est celui de s’attraper un homme franc-maçon.

Selon le pasteur Thimoté, animant une église dans les encablures du marché Texaco, les filles ne se cachent plus et confirment ouvertement vouloir tomber sur un homme des Loges. « Alors, j’organise des jeûnes et prières d’une semaine pour ses filles et je peux vous affirmer que le Seigneur fait des miracles pour elles » enchaîne le pasteur.

A la question de savoir si ces filles sont conscientes des conséquences d’avoir un homme franc-maçon susceptible de la sacrifier ou des membres de leurs familles, le pasteur Thimoté se dit très étonné de constater l’insensibilité qui anime désormais certaines filles… « Elles mettent en avant une vie de rêve aux malheurs pouvant frapper leurs proches »

Ces églises de réveil particulières sont cinq actuellement, reparties entre Ouenzé, Talangai, Nkombo et Moukondo.