Parc national Conkouati-Douli : plus de 500 millions FCFA pour la conservation des écosystèmes

0
366

L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Congo, Giacomo Durazzo, et le représentant de l’Organisation non gouvernementale (ONG) Noé, Jean Matthieu Laboureur, ont signé, le 27 septembre à Brazzaville, un contrat de financement de 529 millions FCFA. Ce fonds permettra d’assurer une gestion durable de la flore et de la faune du Parc national de Conkouati-Douli, situé dans le département du Kouilou.

La signature de la convention entre les deux parties précède le lancement du projet « Converger intérêts économiques et enjeux écologiques dans la gestion du Parc national de Conkouati-Douli ». Ce projet sera mis en œuvre par l’ONG Noé, mandatée depuis 2021 par le gouvernement congolais pour la gestion intégrée dudit parc national. Outre la gestion durable de la flore et de la faune, cette ONG française a également la mission d’améliorer les conditions de vie des communautés riveraines.

Pour l’ambassadeur de l’UE, c’est une aire protégée qui se distingue des autres parcs du pays de par son écosystème et sa biodiversité. « Il a aussi un potentiel touristique important de par sa proximité à la ville de Pointe-Noire. D’où une possibilité de développement de l’écotourisme plus facile que dans les zones protégées du nord. En considération de tout cela, on a pensé donner un premier financement limité. Si c’est couronné de succès, on apportera un deuxième financement », a-t-il déclaré.

Intervenant à son tour, le représentant de l’ONG Noé a indiqué que cette signature était importante car, « c’est l’un des joyaux du Congo de par sa diversité. Cependant, autour et à l’intérieur du parc il y a trente villages où vivent à peu près 7000 personnes. Notre mission n’est pas que de la répression. Au contraire, nous allons essayer de développer les outils nécessaires pour impliquer les populations à la gestion du parc. »

Notons que Noé réalisera ce projet avec l’objectif général d’améliorer la conservation des écosystèmes et des espèces menacées, en convergeant les intérêts économiques et les questions écologiques dans la gestion du parc.

Dans ce contexte, la subvention de l’UE permettra à Noé et ses partenaires de mettre en œuvre des activités dans et autour du parc, avec un accent particulier sur le développement communautaire, la pêche durable et les processus participatifs dans la gestion.

D’une superficie de 5050 km2, le Parc national de Conkouati-Douli regorge un écosystème riche et diversifié.