Vincent Gomez doit 8 mois de salaire à ses employés mais donne 60 millions au gouvernement

0
4005




Les travailleurs du soi-disant riche Vincent Gomez ont été écœurés de voir à la télé ce dernier remettre au premier ministre Clément Mouamba, un chèque de 50 millions de cfa comme contribution de la banque UAB dont il est le président du conseil d’administration à la lutte contre le Coronavirus. Depuis 8 mois, ils n’ont pas reçu leurs salaires. Le comportement des patrons Congolais.




Bien que c’est une contribution de la banque UAB, Vincent Gomez aurait évité au moins d’apparaître sur la photo par respect à ses travailleurs à qui, il doit huit mois de salaires impayés. Pour ses travailleurs, cet acte prouve le mauvais cœur de celui qui n’a pas hésité à déverser sur sa propre terre des déchets chimiques moyennant espèces sonnantes et trébuchantes.

En ce temps de confinement, les travailleurs de Vincent Gomez tirent le diable par la queue, et cela depuis huit mois quand ils ont reçu avec jonglages leur dernier salaire. On leur a toujours fait avaler que la société subissait les conséquences de la crise économique sévissant au pays. La nouvelle excuse des patrons véreux du Congo.




Un patron responsable et humain ne peut dormir quand ceux qui font tourner ses business alignent huit mois sans salaire et pis encore apparaître à la télé avec un chèque de 50 millions. Mais au Congo, les faibles se taisent surtout quand ils ont affaire à un proche du pouvoir.