Venu au Congo épouser sa congolaise, un vieux blanc refuse de payer la Dot à 8 millions cfa

0
2610

Au Congo, la dot est devenue un juteux business qui permet à certaines familles de réaliser leurs rêves. A cause parfois du mauvais partage des bénéfices de la Dot, des familles se sont déchirées et les oncles et tantes sont toujours les plus exigeants. Arrivée de France avec son vieux blanc pour célébrer son mar iage coutumier à Brazzaville, Francine a vu comment sa famille a exigé au français de verser la somme de 8 millions cfa en concept de Dot alors que la loi ne prévoit que 50000frs. Sans compter la liste de Dot, le pauvre vieux français devrait débourser au moins quelques 12 millions cfa. Il a refusé et renoncé à son mariage coutumier à cause de ce braquage nuptial. « Autant d’argent, alors qu’en retour ta famille ne va rien m’apporter, vu qu’on a pas d’enfant et on en aura pas avec toi ! » s’est-il justifié.

Ce qui devrait être un voyage heureux a vite tourné au cauchemar à cause de l’avarice de la famille de Francine, une congolaise qui a toujours rêvé vivre enc couple avec un blanc. Installée en France depuis près de 10 ans en Bourgogne, elle n’a pas hésité de tomber sous les charmes de Roland, plus âgé qu’elle de 30 ans. « L’amour n’a pas d’âge, surtout quand l’intérêt va avec » dit-on souvent.

Après avoir réussi à convaincre le vieux blanc à l’honorer officiellement dans une mairie française, Francine, tenait comme la majorité des femmes congolaises à se faire doter au pays. Elle a pu convaincre son blanc de faire le voyage du Congo pour la circonstance.

Une fois au Congo, le vieux blanc qui s’est retrouvé tout seul dans la gueule des loups de sa belle-famille a procédé aux Us et Coutumes locaux en leurs remettant sa lettre de demande en mariage.

Grande fut la surprise du vieux blanc en recevant la réponse de sa belle-famille dressant la liste de Dot. Le fiancé devrait s’acquitter aussi des frais qui s’élevaient à 8 millions cfa. Une arnaque à ciel ouvert qui réveillé la conscience du vieux blanc avec la complicité de certains membres de la famille.

Catégorique, le vieux blanc a refusé de payer les 8 millions cfa qu’il a jugé trop abusé. De leur côté, la famille de Francine s’est déchirée en deux entre les radicaux et les modérés. Le camp des radicaux, formés par les oncles et les tantes l’ont emporté laissant les deux parents de Francine impuissants.

Le couple a finalement regagné la France sans célébrer leur mariage coutumier avec les risques d’une séparation.