Ukraine: des frappes provoquent encore des coupures d’eau et de courant

0
221

L’Ukraine a subi, ce vendredi 16 décembre dans la matinée, de nouvelles frappes de missiles russes qui ont provoqué des coupures d’eau dans la capitale et de courant à travers le pays, Moscou se montrant déterminé à détruire les infrastructures ukrainiennes. Selon les autorités ukrainiennes, « environ 40 missiles » russes ont visé vendredi Kiev seul, dont 37 auraient été abattus par la défense antiaérienne.

Selon les autorités, neuf installations de production d’électricité ont été touchées en Ukraine, ce qui a entraîné de nombreuses coupures dans tout le pays.

L’opérateur du réseau électrique Ukrenergo a déclaré que le système énergétique avait perdu plus de la moitié de sa capacité en raison des dernières frappes.

L’électricité a été complètement coupée dans la deuxième plus grande ville d’Ukraine, Kharkiv, dans le nord-est, et dans plusieurs autres régions.

Le maire de Kharkiv a parlé de « destruction colossale des infrastructures », tandis que le métro de Kiev était à l’arrêt presque toute la journée. Deux personnes ont été tuées dans l’explosion d’un immeuble résidentiel à Kryvyï Rih et une troisième à Kherson.

Les attaques se sont intensifiées cette semaine, la Russie visant les infrastructures civiles. L’intensité de ces frappes fait qu’il est de plus en plus difficile de réparer les dégâts.

L’hiver comme arme de guerre, c’est ce dont l’Ukraine accuse la Russie en frappant des installations essentielles, alors que les températures sont inférieures à zéro dans une grande partie du pays.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné vendredi comme des « crimes de guerre » les tirs de missiles effectués par la Russie contre l’Ukraine et a dénoncé un « autre exemple de la terreur aveugle du Kremlin ».

« C’est une période complètement dingue »

Stepan est un habitant de Kiev. Lui et sa famille sont souvent privés d’électricité, relate-t-il.

Les bombardements ont commencé jeudi matin, ils utilisent des drones pour attaquer Kiev, on s’est réveillés vers 6 heures du matin au son des explosions. Depuis, ils continuent de bombarder nos infrastructures, 40 roquettes sont tombées sur Kiev aujourd’hui. À 8 heures du matin, nous avons eu une coupure d’électricité. Nous, nous étions attendus à une coupure programmée entre 6 heures et 10 heures, mais tout a été coupé à 8 heures et ça a duré jusqu’à 15 heures. En plus, pendant tout ce temps, nous n’avions pas d’eau non plus. Donc, il nous était difficile de nous chauffer à manger, nous ne pouvions pas nous laver les mains ou même utiliser les toilettes. On s’y attendait un peu, on avait mis un peu d’eau de côté, mais de manière générale, c’est toujours assez difficile.