Trahison interne à Tsikapika : découverte de 2 chambres au sous sol remplies des lingots d’or au domicile de Bouya

0
3772

La guerre des tranchées bat son plein au sein du clan de l’Alima dont les membres veulent faire tomber des têtes avant la succession. Le neveu de Denis Sassou Nguesso, ministre de l’aménagement du territoire vient d’être poignardé au dos par les siens. Une fuite interne a donné les indications précises sur la présence d’un lot important de lingots d’or dans deux chambres situées au sous sol de la résidence de Jean Jacques Bouya à Tchikapika dans la Cuvette. Cet or aurait été confisqué par la garde présidentielle selon des sources sécuritaires.

Jean Jacques Bouya qui venait de perdre quelques 8 milliards cfa vient de subir un autre coup qui affectera un peu plus sur son immense fortune mal acquise bien entendu. Alors que des pays sérieux et soucieux de leur devenir s’efforcent à avoir des réserves d’or importantes, les membres du clan de l’Alima, eux préfèrent dilapider ce minerais en complicité des étrangers en leur faveur.

Patron des grands travaux mal exécutés depuis années, Jean Jacques Bouya s’est aussi lancé dans l’exploitation de l’or via ses multiples sociétés écran. Il gardait son village Tchikapika, une importante quantité de ce minerais dans deux chambres bien aménagées au sous sol de sa résidence.

Une trahison interne a conduit les éléments de la garde présidentielle du général Serge Oboa jusqu’à cette cachette. Le minerais a été confisqué et jalousement gardé à Edou au village du chef de l’État.

Un militaire de la DGSP affirme à ce média que le général Serge Oboa se serait gracieusement servi ainsi que certains de ses collaborateurs. Il est probable que cet or prenne la destination de Dubaï pour sa vente pour le compte de la présidence de la république.