Soudan du Sud: le président Salva Kiir en visite d’État à Moscou

0
615

Le président sud-soudanais, Salva Kiir, est arrivé à Moscou dans la soirée du mercredi 27 septembre, pour une visite d’État de deux jours. Au programme des discussions bilatérales, l’intensification des liens de coopération sécuritaire entre le Soudan du Sud et la Russie. Coopération aussi dans les domaines de l’éducation, de la santé et du développement économique. Juba espère en outre recevoir le soutien de la Russie pour que l’embargo sur les armes soit levé prochainement par le Conseil de sécurité.

À peine quatre jours se sont écoulés entre le retour de Salva Kiir de New York, où il a participé à la 78e Assemblée générale des Nations unies et son départ pour Moscou. Signe des turbulences entre le Soudan du Sud et les États-Unis, Salva Kiir n’a pas rencontré Joe Biden lors de son séjour sur le sol américain. C’est en revanche en grande pompe qu’il a été reçu à Moscou.

Accompagné d’une imposante délégation avec son ministre des Affaires étrangères et plusieurs hauts responsables de la sécurité, le président sud-soudanais a exprimé son souhait d’un renforcement des liens avec Moscou. Dès les premières minutes de sa rencontre avec Poutine et sous l’œil des caméras, Salva Kiir a déclaré n’avoir « aucune alternative » et voir en la Russie de Vladimir Poutine « un ami fort » dont il a « besoin ».

Le président sud-soudanais espère notamment bénéficier d’ici à quelques mois de l’appui russe à l’ONU pour lever l’embargo sur les armes. La Russie cherche de nouveaux alliés géopolitiques dans le contexte de la guerre en Ukraine. Elle investit déjà dans l’exploitation pétrolière au Soudan du Sud.