Son frère parisien lui coupe les western, elle s’est affichée avec un tee shirt de Sassou «DNS ou RIEN»

0
3958




Certains Compatriotes du pays oublient souvent que ceux qui sont en Europe y vivent malgré eux à cause de la pagaille orchestrée par Sassou Nguesso sur place. Combien ne rêve pas rentrer faire valoir leur expérience au pays? Un Congolais de France a coupé les Western à sa propre sœur depuis qu’il l a vu sur les réseaux sociaux arborant un tee-shirt estampillé «DSN ou RIEN». Pour ce Congolais, que DSN s’occupe désormais de sa sœur, une divorcée avec deux enfants.




En France et un peu partout en Europe, la communauté congolaise s’agrandit à un rythme vertigineux à cause de la souffrance que Sassou et sa famille imposent aux Congolais. Même quand vous vous éloignez de la politique dans l’entreprenariat, un membre du clan viendra vous cherchez des problèmes.




Un compatriote de la diaspora en séjour au pays a résumé la situation en ceci:« Il n’y a pas d’électricité de façon permanente, et quand-bien même vous disposez d’un groupe électrogène ou d’un forage chez-soi, il y a pénurie de carburant alors que le pays est producteur de pétrole »

C’est cette réalité qui contraint certains de supporter la vie hors du pays avec tous ses problèmes. 98% des Congolais d’Europe sont conscients que Sassou Nguesso est un mauvais dirigeant, et parmi eux même ceux qui profitent du système.




Depuis son domicile de Noisy-le-Grand, un Congolais a été attristé de voir sa sœur sur les réseaux sociaux dans la rue arborant un tee-shirt estampillé «DSN ou RIEN». Sa sœur qui est une divorcée avec deux enfants vivait grâce aux 150 euros qu’il envoyait mensuellement. Cette même sœur qui a failli, n’eut été ces western de son frère, perdre l’un de ses enfants au CHU de Brazzaville à cause du manque d’argent.

Pour ce Congolais, il était inconcevable de la voir souhaiter le maintien au pouvoir de celui qui est l’origine de son propre malheur. Très remonté, il a fait la morale à sa sœur par téléphone bien que cette dernière a tenté de nier l’évidence. Il lui a montré la photo et a pris la ferme décision de lui priver durant un moment des western mensuel. «Que ton DSN ou Rien s’occupe de toi ces jours-ci!»




Malgré les explications de sa sœur et les interventions de certains proches, le parisien reste est resté imperturbable et n’entend pas cautionner la bêtise.