Russie: faute de bourse, les étudiants Congolais deviennent des musiciens urbains pour survivre

0
1111

L’abandon dans lequel se trouvent les étudiants Congolais à l’étranger prouve à suffisance l’insouciance des autorités de Brazzaville envers l’avenir. L’éducation a été sabotée et maintenir la jeunesse dans l’oisiveté est devenu une vertu. Les étudiants Congolais en Russie, à l’instar de leurs collègues de Cuba et d’ailleurs sont obligés de faire preuve d’ingéniosité pour survivre à cause de la rareté de leurs bourses d’études. Ceux qui n’ont pas de parents bien placés au pays, vivent désormais de la musique urbaine.

Dans les rues des villes Russes où vivent les étudiants Congolais, il n’est plus rare de les croiser dans un coin de rue entrain d’agrémenter les passants par des chansons en langue Russe et Lingala. Ces étudiants acceptent de s’humilier quelques instants dans le seul but de trouver de quoi mettre sous la dent vu que la bourse que le Congo leur verse est une denrée rare.