Refoulé de France, il frappe les deux policiers français l’ayant accompagné une fois à l’aéroport de Douala

0
1918

Une fois l’avion atterri à l’aéroport de Douala, un refoulé camerounais tabasse les deux policiers français qui l’accompagnaient comme mesure de représailles à sa situation. Les policiers camerounais en poste ont laissé faire leur compatriote se libérer de sa colère après un séjour illégale de 6 ans en France. «J’espère que vous ne reviendrez plus jamais en Afrique avec un autre refoulé africain» a lancé le camerounais aux deux policiers français.

Alain Nguemaleut, la trentaine révolue est revenu à Douala huit ans plus tard de la manière la plus humiliante. Après un séjour de six ans en France, il a été rapatrié comme un sans papiers sur une décision judiciaire. Cette reconduite à la frontière a survenu après une altercation forte avec les policiers lors d’un contrôle de tickets dans un RER.

Le camerounais qui voyageait sans ticket de transport a menacé les contrôleurs qui se sont vu obliger de faire recours à la police. Accusé d’agression et menaces, le juge a tranché que le camerounais devrait être expulsé du territoire français vers son pays d’origine.

Menotté et accompagné de deux policiers français, Alain Nguemaleut a été mis dans un avion à destination de Douala au Cameroun depuis l’aéroport Roissy-Charles Degaulle malgré sa résistance.

Quand l’avion s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Douala, le refoulé camerounais a annoncé les couleurs en proférant des menaces aux deux policiers. Ôté de menottes au poste de police où les français l’ont remis à leurs collègues du Cameroun, Alain en a profité pour les violenter devant la passivité des assistants.

Une scène honteuse pour les deux policiers français qui n’espéraient pas la réaction passive de leurs collègues camerounais face à une telle agression.