Priés d’aller à la retraite, les vieux du Budget et Trésor envoient 10 Boas au domicile du ministre Andely pour l’intimider

0
4420

Dans une note circulaire du 11 janvier dernier, le ministre des finances Rigobert Andely constatait que certains agents affiliés à son ministère refusaient carrément de faire valoir leurs droits à la retraite et occupaient d’occuper leurs postes au mépris des lois en vigueur. Rigobert Andely enjoignait aux directeurs généraux de prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire respecter les dispositions y relatives. En un mot, ses vieux devraient aller se reposer et libérer le plancher.

Étant pour la majorité des ressortissants de la Cuvette ayant pour parrains des caciques du pouvoir, ces vieux qui n’aiment pas la retraite considèrent comme une déclaration de guerre la note du ministre Rigobert Andely.

Au Congo, depuis que Denis Sassou Nguesso voue une haine viscérale pour l’alternance, les fonctionnaires civils comme militaires suivent ses pas et ne veulent jamais entendre parler de la retraite pour céder la place aux jeunes. Ils s’accrochent à leurs postes au mépris de toutes les lois et sont prêts à tout contre celui qui veut les en contraindre.

On se souvient encore du douanier Itoua qui a ramené son âge de 60 à 25 ans pour ne pas aller à la retraite. Réunis pour analyser les menaces contre eux du ministre Rigobert Andely, ces vieux des régies financières ennemis de la retraite ont décidé d’appliquer la méthode forte pour le dissuader dans sa démarche.

Ils ont envoyé mystiquement une dizaine de serpent Boa à la résidence du ministre Andely de nuit. Une attaque à laquelle, la garde aussi mystique du ministre a fait face toute la nuit. Selon le témoignage recueilli auprès de la garde du ministre, de leur existence, personne n’a vu un Boa tricolore avec des sonnettes.

Quant au ministre Rigobert Andely qui a su maîtriser cette agression nocturne, sa détermination d’envoyer tous ces vieux à la retraite reste intacte. D’ailleurs, il a ordonné la mise en exécution immédiate de sa décision.

Beaucoup de jeunes diplômes échouent dans le marché de l’emploi à cause de cette méchanceté des Congolais qui consiste à détester la retraite. Pourtant tous ces vieux ont assez volé durant leur fonction et en principe doivent avoir une retraite dorée.