Poutine affirme à un journaliste américain que la Russie ne peut être vaincue en Ukraine

0
768

Dans sa première interview à un journaliste occidental depuis février 2022, interrogé en Russie par le journaliste conservateur américain Tucker Carlson, Vladimir Poutine assure que la défaite de son armée en Ukraine est impossible mais qu’elle n’a pas d’intérêt à étendre la guerre à d’autres pays.

Dans une vaste salle du Kremlin, les deux hommes sont assis face à face autour d’une table basse. Pour sa première interview à un média occidental depuis deux ans, Vladimir Poutine a choisi l’influenceur préféré de la droite trumpiste américaine : Tucker Carlson, ancien journaliste de Fox News régulièrement accusé de servir de mégaphone à la propagande du Kremlin aux États-Unis.

Des millions de vues en quelques heures

Les trente premières minutes d’interview ressemblent à un monologue en forme de cours histoire. Poutine remonte au XVIIe siècle pour expliquer que l’Ukraine ne serait pas un pays, puis il assure que la défaite de l’armée russe est impossible : « C’est impossible, par définition. Ça n’arrivera jamais. Ceux qui sont au pouvoir en Occident sont en train de s’en rendre compte. »

Ce n’est pas la Russie qui a commencé la guerre, ajoute Poutine, mais la CIA en 2014. « Notre objectif, dit-il, c’est d’arrêter la guerre ». « D’ailleurs, la Russie n’a pas l’intention d’envahir la Pologne ou la Lettonie », rassure Poutine.

L’interview dure plus de deux heures, elle copieusement reprise par tous les médias russes, diffusée sur X. Aux États-Unis, elle cumule plus de 30 millions de vues en trois heures.