Pourquoi l’État Congolais paie ses étudiants à l’étranger à la main et non par virement bancaire ?

0
784

Généralement c’est dans les missions diplomatiques Congolaises dans ces pays que les étudiants Congolais se déplacent pour percevoir leurs bourses d’études. Des agents payeurs venant de Brazzaville se trimbalent avec des valises d’argent pour payer les étudiants. Ce comportement moyenâgeux est la conséquence du manque de sérieux du Congo qui a dribblé toutes les banques avec lesquelles il a signé des accords de partenariat. Le Congo n’est pas solvable. Il avait noué des partenariats avec des banques dans différents pays mais il n’a pas respecté ses engagements.

A Cuba par exemple, il faut toujours attendre l’arrivée d’une délégation de Brazzaville pour que les étudiants perçoivent leurs bourses, toujours après des années d’impayés. C’est le cas en France où tout passe par une structure de paiement installée à Paris.

La même procédure est palpable dans les pays de l’Est et dans le Maghreb. Pourtant dans tous ces pays, le système bancaire est bien implanté et chaque étudiant dispose d’un compte bancaire. Le Congo est habitué à agir hors de la modernité et de la marche du monde.

Au Sénégal, le partenariat avait été signé avec ECOBANK et il avait été demandé à chaque étudiant boursier de disposer d’un RIB dans cette banque pour recevoir les virements.L’année où le Congo semblait connaître une embellie financière, il n’y avait aucun problème et les étudiants boursiers percevaient la bourse directement à travers leurs comptes bancaires.

Mais par de sérieux dans ses engagements, Ecobank n’a plus voulu marcher avec le Congo qui s’est replié vers UBA avant de déconner comme toujours. Le Congo est un pays insolvable à tous les niveaux qui se comportent en gangster même avec ses propres étudiants, espoir de demain.

Le Congo ne veut pas passer par des banques parce qu’il doit à ces banques qui risquent de récupérer leurs créances.