Siafoumou : arrestation du pasteur F.Bounda Mabiala pour abus sur mineure

0
2161




Le samedi 12 septembre dernier Les services de policie ont procédé à l’interpellation du pasteur Freddy Bounda Mabiala, fils du pasteur Bounda Mabiala pour tentative de viol sur mineure, fidèle de la paroisse évangélique de Siafoumou. Évoquant les versets bibliques, le pasteur a tenté de faire croire à la mineure que Dieu avait croisé leurs chemins et que rien que lui qui devrait profiter sentimentalement d’elle. A en croire la version de la mineure, le pasteur lui aurait avoué ne pas supporter son physique avec un derrière époustouflant malgré ses 15 ans d’âge.




L’église évangélique du Congo va de scandale en scandale, rivalisant les églises de réveil.Tout porte à croire que tous les malhonnêtes et pervers du Congo ont trouvé refuge derrière la Bible qu’ils utilisent à d’autres fins. Combien de femmes mariées n’ont -elles pas succombées aux mensonges prophétiques des pasteurs ?

A la paroisse évangélique de Siafoumou, son pasteur au nom de Freddy Bounda Mabiala, n’a pas pu résister au physique sexy d’une fidèle de 15 ans. Pour mieux l’embrouiller, il s’est servi de la Bible.




L’ayant invité dans un endroit discret de la ville, le pasteur lui a déclaré son amour motivé par les versets bibliques. Stupéfaite, la mineure a trouvé un bon prétexte pour échapper aux griffes de son bourreau. Elle avait des règles et ne pouvait avoir des rapports sexuels, car même Dieu condamnerait cela.

Face à cette situation, le pasteur a voulu néanmoins se rassurer en embrassant la mineure et en en vérifiant visuellement les menstrues de la mineure. Rendez-vous était pris après les règles. Les deux amoureux vont quand-même se prendre en photo avec le téléphone portable de la mineure à la recherche des preuves accablantes.




Informés, les parents de la mineure ont porté plainte contre le pasteur Freddy Bounda Mabiala, qui a été cueilli par les policiers du commissariat central au centre-ville. Les preuves apportées par la mineure étant irréfutables, le pasteur a décidé de négocier pour sa libération.

L’église évangélique du Congo, via ses responsables de Pointe-Noire ont mené des négociations directes avec le commissariat central afin d’éviter son transfert à la maison d’arrêt de la ville. Une somme de 500.000 fcfa a été versée à la police pour étouffer l’affaire comme il est de coutume au Congo. Le pasteur Freddy Bounda Mabiala est en liberté en attendant sa prochaine victime.