Parlement: Les députés de la majorité, escroqués par les siens

0
1601

Ouverte le 15 octobre 2023, la session budgétaire à l’Assemblée nationale et au Sénat vont se clôturer le 23 décembre. Déjà, à l’Assemblée nationale, les élus du peuple ont examiné puis adopté la loi de finance exercice 2024 ce jeudi 14 décembre à plus de 2500 milliards de FCFA. A cet effet, loin de se séparer en beauté, les députés du groupe parlementaire de la chambre basse du parlement ont été secoués par une étrange affaire, celle de l’escroquerie de leurs primes y relatives au vote du budget par les siens. Cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, laisse présager un climat malsain au sein de ce groupe parlementaire.

Au terme de ce vote budgétaire, des députés du Groupe parlementaire de la majorité, se sont retrouvés pour chercher à savoir de fond en comble ce qui s’est passé, dans cette affaire dite de prime. En effet, Il est de coutume que lors du vote du budget, une enveloppe a toujours été prévue pour les parlementaires de la majorité que ce soit au Sénat ou à l’Assemblée nationale. Et conformément à cette directive, ils ont reçu leurs primes sans problème. Mais c’est au niveau de l’Assemblée nationale où se pose le problème. En effet, ce qu’ils appellent les fonds politiques sont gérer par la trésorière du groupe parlementaire de la majorité à la chambre basse du parlement. Cette dernière est allée encaisser plus de 500 millions de FCFA et à verser aux députés de la majorité que 2 millions de FCFA à chacun alors que au Sénat, les senateurs du groupe parlementaire ont reçu à chacun 5 millions de FCFA. Et le reste d’argent aurait été partagé entre elle, la trésorière et le président du groupe, oubliant les autres. C’est ce qui aurait déclenché la dénonciation par les membres du bureau qui n’ont pas été associés à la mangeoire. Pour illustration, ils sont 130 députés de la majorité, soit l’équivalent de 260 millions si chacun deux à reçu 2millions. En ce moment, où est donc passé le reste d’argent. Il parait que chaque année c’est la même magouille qui se passe dans les arcanes de ce groupe parlementaire. Il est présentement en pleine ébullition, ce groupe parlementaire des députés de la majorité qui ne veulent pas se faire escroquer. Ils ont même promis la tenue d’une assemblée générale extraordinaire de ce groupe parlementaire.

Par ailleurs, comment pouvons-nous construire le pays avec des tels comportements déviants. On parle tous les temps de la mal gouvernance des ministres, mais vous les élus du peuples, vous devez savoir que vous êtes aussi appelés à être nommé ministre par le président de la République, avec de sales comportements du genre, ça ne pourrait que être difficile. Et quand vous aurez des lignes budgétaires à gérer, ça sera donc le pire.

Vraiment, il faut le dire que le pays va très mal. Sous d’autres cieux, ces véreux députés qui ne méritent même plus d’être appelés honorables, devaient être sanctionnés et même destitués. Comment se présenteront-ils devant leurs mandants ?

A en croire, le parti congolais du travail, parti locomotive de la majorité et alliés devraient se saisir de cette affaire. Ce bureau ne mérite plus la confiance des vrais honorables députés. «  Nous n’accepterons pas quand même d’être dirigé par des malhonnêtes », a lâché un député de la majorité qui a requis l’anonymat.

Toutefois, d’après des observateurs avertis de la vie politique nationale, le parlement congolais n’est qu’un véritable business d’argent, où chacun une fois ‘’élu’’, vient remplir ses poches en billet de banque. Rien qu’en un mandat, si vous êtes un bon économiste, vous sortirez de là millionnaire.

Arsène MINAKA