Oyo : des lingots d’or et milliards enterrés dans les tombes au cimetière familial des Sassou Nguesso

0
29012




 

 

A Brazzaville deux généraux originaires de la Cuvette centrale et proches du pouvoir sont entendus par les services secrets depuis trois jours, soupçonnés de fomenter un coup d’État contre les institutions de la république. En réalité,ces deux militaires n’ont qu’exprimer tout haut ce que pense tout bas la majorité des Congolais.Une interpellation qui a indigné certains proches  du clan d’Oyo qui commencent à délier leurs langues.Des affirmations font état, de la présence des minerais et argent liquide dans les tombes du cimetière des Nguesso à Edou.

Denis Sassou Nguesso et son clan auraient caché des milliards en devises et monnaie locale dans plusieurs tombes fictives au cimetière familial qu’ils possèdent à Edou près d’Oyo au nord du Congo.




Selon une indiscrétion née de l’humiliation que le clan tente de faire subir aux généraux Norbert Dabira et Nianga Mbouala,c’est tout l’argent dit des générations futures qui y serait planqué.La même indiscrétion rappelle la raison pour laquelle ce cimetière est gardé nuit et jour par les éléments de la DGSP ( direction générale de la sécurité présidentielle).

Le monde se souvient encore de la fuite du dictateur Tunisien Ben Ali abandonnant contre son gré des milliards entassés dans une chambre. Sassou Nguesso et son clan ont estimé bon utiliser des tombes fictives comme planque.

C’est de ses tombes que depuis près de six mois proviennent les 45 milliards de francs Cfa qui servent à payer chaque mois les fonctionnaires,lesquels attendent encore la paie de Novembre.

Il y a quelques semaines des images dans lesquelles on pouvait apprécier les gesticulations de Jean Dominique Okemba sur la tombe de Julien Nguesso ( père de Denis Sassou Nguesso) ont circulé sur la toile.C’était paraît-il à l’occasion d’une cérémonie mystique dont le résultat serait la protection du pouvoir de son fils Denis Sassou,mais aussi et surtout l’abondance monétaire du clan.

La tombe de Julien Nguesso ne garde pas que son cadavre,mais aussi de l’argent liquide en devises. Et tout ce qui arrive aujourd’hui au Congo est selon le clan de l’Alima,la faute à Pascal Lissouba