Mendicité: le Tchad refuse un prêt de 50 milliards à Sassou Nguesso

0
12499




Qui l’aurait cru, il y a quelques années, le Congo, ce petit État pétrolier d’Afrique centrale, peuplé de 4 millions d’habitants se transformerait en mendiant ? Ce même pays, jadis  distributeur automatique de différents pays africains,100 milliards à la Côte-D’Ivoire, 50 à la Guinée, 25 au Niger, 60 au Burundi, paiement des salaires des fonctionnaires en RCA, vient de se voir refuser un prêt de 50 milliards cfa par le Tchad. Au bord du gouffre et incapable de rapatrier les fonds volés et cachés dans les paradis fiscaux, Sassou Nguesso a voulu jouer la carte Idriss Deby, qui a tourné au fiasco.




Tout commence par une fuite venant des amis de Sassou à Paris, le Tchad aurait reçu discrètement des millions de dollars du Moyen-Orient et de la France. Le Congo qui traverse une situation financière désastreuse, rêve bénéficier de la compassion du Tchad et Sassou Nguesso qui a longtemps aidé Deby est aux anges. Son frère et ami tchadien ne peut jamais l’abandonner.




Malmené par le FMI, Sassou Nguesso, commet la plus grande bêtise de passer une commande en armement de plusieurs millions de dollars, et la nouvelle fuite dans toutes les chancelleries et palais présidentiels africains. Les commentaires les plus négatifs fusent de partout à l’endroit de ce dictateur qu’un diplomate gabonais qualifie de moins intelligent et parano.

Les 100 milliards cfa que Sassou Nguesso avait donné à Alassane Ouatarra ont été utilisés dans la construction d’une autoroute entre Abidjan et Yamoussokro, alors que le Congo ne dispose d’une aucune route avec cette caractéristique.




Le dictateur d’Oyo dépêche alors à Djamena son conseiller Lucien Ebata, pour jouer le mendiant auprès de Deby. Dans le courrier que le président Tchadien lit, Sassou lui fait comprendre qu’il s’est vu forcer en toute confiance au vu de la relation étroite qui les lie de solliciter un appui financier de 50 milliards cfa.

Stupéfait, Idriss Deby, fait remarquer à Lucien Ebata que son pays est pauvre et dans l’incapacité de réaliser une telle transaction. Le conseiller congolais fait alors remarquer que le Tchad venait de bénéficier de plusieurs dons en millions de dollars du Moyen-Orient et de la France. Diplomatiquement, Idriss Deby a fait remarquer à Lucien Ebata que cet argent aurait déjà été destiné au financement de différents projets de développement du Tchad.




Néanmoins, Idriss Deby a payé le carburant de retour à Lucien Ebata qui a regagné Oyo tard dans la nuit tout déçu d’avoir échoué à sa mission de mendicité.