Médard Moussodia: «un chef de l’État qui enceinte la fille de sa femme est un fou et danger public»

0
2532

Battu sévèrement à Moungali malgré toute sa fraude étalée au grand jour, le malheur des Diables Rouges ne veut pas s’assumer et faire preuve de fair-play. Jean Médard Moussodia qui n’est plus en sainteté avec le clan Sassou tire sur le chef de l’État qu’il responsabilise de sa défaite en le qualifiant d’un déséquilibré sexuel et mental. «  Un président de la République qui fait un enfant avec la fille de sa femme est un fou qui n’est pas digne de diriger le Congo, mais on sait tous que c’est un putschiste qui se maintient par la force » a déclaré le malheureux leader du parti PULP en privé.

Georges Mbaka s’est pointé sur Télé Congo sans honte pour livrer au public les résultats made in PCT très loin de la vérité des urnes. Mais au moins, ce ministre qui est traité de Zairois dans la Likouala n’a pas déconné sur les résultats de Moungali où Jean Médard Moussodia a été bien corrigé par la population dont nombreuses ne lui pardonnent pas sa gestion à la FECOFOOT.

Une défaite que l’ancien député qualifie comme une haute trahison de ses ex amis du pouvoir qui visiblement l’ont lâché. Désormais il ne jouit plus de son immunité parlementaire et est exposé aux poursuites judiciaires pour ses magouilles à la FECOFOOT.

Bien avant la nulle comparution du ministre Georges Mbaka sur Télé Congo, Jean Médard Moussodia avait reçu les appels de ses ex amis le rassurant de sa reconduction comme député. Mais la douche a été très froide pour Moussodia qui a vu comment il a été jeté dans la poubelle par le PCT.

Une défaite qui l’a poussé à raconter des bimpoyilas dans la colère et amertumes de perdre tous les avantages liés au titre de parlementaire. On a entendu de sa bouche des paroles très tranchantes contre le pouvoir et ses membres influents dont le chef de l’État, traité de vieux qui va mal finir et qui ne se gêne pas d’être avec une femme dont il enceinté la fille Blandine Malila.