Mali : un militaire à la tête de l’organe législatif

0
545





Malick Diaw a été élu samedi, président du Conseil National de Transition au Mali. C’était lors de la session inaugurale de cet organe législatif.




Colonel, il a été le numéro deux de la junte qui a pris le pouvoir au Mali après la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta en août dernier.

L’instance dont il aura la charge compte 121 membres issus des partis politiques, de la société civile, des syndicats et de l’armée.

Avec son élection, le Mali connaît ainsi les visages des principaux acteurs de sa transition. Elle intervient après la désignation du président de la transition et de son Premier ministre entre fin septembre et début octobre. L’arrivée de Malick Diaw renforce un peu plus, la mainmise des militaires sur la transition appelée à diriger le pays pendant 18 mois avant l’organisation d’élections.