Makoua: Une campagne «DSN VAUT RIEN» lancée par les jeunes

0
5046




En réponse à la folie des deux députés improductifs que sont Elvis Digne Okombi et Ninon Ngouamba qui ont lié leur avenir financier au maintien de Denis Sassou Nguesso au pouvoir à travers leur slogan « DSN ou RIEN », les jeunes de la localité de Makoua ont riposté avec « DSN VAUT RIEN ». Pour ces jeunes, outre l’incompétence de son premier mandat ( 1979-1992), Sassou Nguesso est l’incarnation du mal congolais et n’a rien apporté depuis sont retour au pouvoir en 1997.Difficultés d’accès à l’électricité, l’eau potable et le désespoir d’une jeunesse au chômage sans compter le tribalisme et clientélisme.




«DSN VAUT RIEN», est entrain de prendre de l’ampleur depuis qu’un groupe de jeunes de Makoua l’ont lancé. Si de leur côté, des députés désœuvrés sans personnalité se lancent dans l’Ataloukisme, des jeunes patriotes rappellent la vraie réalité congolaise que personne ne peut nier. En 2021 au Congo, même le centre-ville de Brazzaville, capitale politique n’est pas approvisionnée de façon permanente en eau potable, ayant un grand fleuve à ses yeux.




Aux yeux de ces jeunes patriotes de Makoua, il est indécent que certains députés censés représenter le peuple encensent une personne, responsable de leur chômage. Comment peut-on vénérer son propre bourreau? Ces députés ne pensent qu’à leur ventre!

Depuis qu’il a promis l’autosuffisance alimentaire d’ici à l’an 2000 lors de son premier mandat, Denis Sassou Nguesso, en nage que dans la démagogie et incompétence. Tout ce qu’il a réussi est l’enrichissement de sa famille et son clan ainsi que la division du pays.




En 10 ans de pouvoir, Alassane Ouatarra, bien que dictateur a laissé des empreintes dont même ses détracteurs peuvent s’enorgueillir. De quoi peuvent être fières les ennemis de Sassou ? Il est clair que «DSN VAUT RIEN » est le slogan le mieux approprié à son personnage et non le mensonge et flatterie que ces deux députés nuls veulent faire passer.

 

Malgré la répression dont font montre les forces militaires et policières au service du pouvoir, ces jeunes de Makoua souhaite vulgariser ce slogan sur toute l’étendue du territoire.