Les immortelles chansons d’Afrique : « Kulu Pende » de Bozi Boziana

0
1019

Auteur-compositeur chevronné, Bozi Boziana occupe une place importante dans la constellation musicale congolaise. Habile artisan des chansons à succès, il signe « Kulu Pende », un morceau qui a marqué l’année 1976.

C’est au sein de Yoka lokole que Bozi sort « Kulu Pende » avec le concours du label Parions, en format 45 tours, et sous la référence PAR 78. A travers cette mélopée, il relate l’histoire de Kulu Pende, un jeune ayant eu un enfant avec une fille de basse classe, qui préfère l’abandonner au profit d’une autre jeune fille dont les parents vivent dans l’opulence. Cette dernière finira par le décevoir.

Ici, Bozi pousse les jeunes à rechercher du travail plutôt qu’à être entretenus par des femmes. « Buaka lokolo oluka mosala. Soki ozongisi lokolo sima obebisi avenir na yo ». La traduction donne : « Fais un pas devant, cherche un emploi. Si tu recules, ton avenir est gâché ». Dans la dernière partie de cette chanson, l’artiste prodigue de sages conseils : « Batiaka motema na eloko ya moto te o, o makambo ezali trop, ba bombaka kwanga na liboke ya moto te », ce qui peut être compris par : « On ne doit pas compter sur les biens d’autrui, les problèmes sont multiples. On ne garde pas son manioc en attendant la nourriture de quelqu’un d’autre ».

A cette période, l’attaque chant de Yoka lokole est dénommé « Fania all stars ». Il est composé de Papa Wemba, Mavuela Somo, Bozi Boziana et Mbuta Mashakado. Du côté des musiciens, il y a le soliste Shora Mukoko, surnommé Maillot jaune, qui est éblouissant dans ses phrasés endiablés. Syriany Mbenza, dit Syriana, exécute la guitare rythmique et Dada Kombe est à la guitare basse, Otis Koyongonda à la batterie et Lolingo joue du lokole.

Le son de cet instrument ancestral, appuyé par les congas, marque le début de cette merveilleuse mélopée. Ce qui donne l’occasion à Papa Wemba de crier : « Yoka lokole » ! « Ecoute le lokole » ! Une manière de faire l’éloge de ce tambour à fente. Il continuera toujours à faire valoir cet instrument au sein de son propre groupe Viva la Musica.

Benzu Ngamboni, dit Bozi Boziana, totalisera 72 ans le 28 septembre 2023. Il démarre véritablement sa carrière musicale au sein de Minzoto wella wella de père Buffalo avant d’intégrer Zaiko Langa Langa en 1973. Il a participé successivement à la naissance d’Isifi lokole, Yoka lokole, Langa Langa stars, Choc stars avant de créer son propre groupe, Anti choc. Pendant cinquante-trois ans de vie musicale, Bozi a lutté avec opiniâtreté, bravant toute sorte d’épreuves pour atteindre le sommet de la gloire. Affublé des sobriquets comme Benz, Grand-père, Aboubakar, il est propriétaire aujourd’hui du label « Boziro ».