Des ossements humains découverts au domicile de l’ancien maire de Pointe-Noire Jean François Kando

0
1667

Encore un scandale de plus impliquant l’ancien maire de la ville de Pointe-Noire, Jean François Kando, qualifié du plus pire jamais passé à la tête de la mairie. Des témoignages parlent d’une découverte macabre dans sa résidence privée suite aux dénonciations anonymes. Des ossements humains enterrés dans sa cour et ont été retrouvés.

On soupçonne son féticheur d’avoir vendu la mèche juste après la chute de son client de la tête du conseil municipal de la ville de Pointe-Noire. Ce féticheur reprocherait à Jean François Kando d’être un mauvais payeur et de n’avoir jamais considéré son travail.

Ces ossements humains proviendraient des cadavres abandonnés à la morgue de Pointe-Noire et qui ont servi au féticheur de fortifier le pouvoir mystique de Jean François Kando, qui se croyait éternel à la mairie de la ville.

Depuis toujours un trafic des ossements humains a été dénoncé par les employés de la morgue de Pointe-Noire. Le sort de l’ancien maire de Pointe-Noire a été scellé depuis Brazzaville à cause de son incompétence et surtout son enrichissement illicite a une vitesse irréversible. Jean François Kando, adoubé par ses fétiches chantait partout être le protégé des Mbochis d’Oyo.

Sa chute a créé un choc dans l’entourage de Jean François Kando et le dit féticheur a été traité de tous les noms d’où la colère l’ayant poussé à faire ces révélations contre son ancien client. Tous ces ossements n’ont pas empêché son départ néanmoins et Dieu reste l’unique protection sur terre.