Les idiots de la CEDEAO maintiennent les sanctions, Air France reprend ses vols vers Bamako

0
885

Sa décision contrarie les sanctions infligées par la Cédéao à Bamako : Air France reprend ses vols vers le Mali

C’est le Magazine Jeune Afrique qui en a fait l’annonce ce matin. La compagnie aérienne française vient en effet de reprendre ses vols vers le Mali. La même source évoque pas moins de 14 vols hebdomadaires, ce qui traduit toute la densité des relations entre Paris et Bamako.

De fait, le cordon ombilical entre ces deux pays n’est pas prêt d’être coupé quoi qu’en disent la plupart des observateurs. Preuve en est que ce magazine évoque une intervention directe de l’Elysée dans cette reprise des vols vers Bamako, sachant par ailleurs que l’Etat est actionnaire à 14 % au sein d’Air France. « Le 10 janvier, au lendemain de la décision des chefs d’État de la Cedeao de fermer leurs frontières avec le Mali, Air France avait interrompu ses 14 vols hebdomadaires vers Bamako.

Comme l’avait révélé Jeune Afrique le 25 janvier, Emmanuel Macron avait fait savoir aux dirigeants de la compagnie, détenue à 14 % par l’État français, qu’il ne souhaitait pas, compte tenu des sévères sanctions prises par l’organisation sous-régionale, que les liaisons vers cette destination reprennent dans l’immédiat », entendre par là en filigrane que soit Paris se permet de piétiner allègrement les plates-bandes de la Cédéao, ce qui est fort peu probable dans l’état actuel des choses, soit au contraire qu’il a peu y avoir négociations secrètes.

De là à supposer qu’un accord a pu se faire jour entre temps, il y a certainement loin de la coupe aux lèvres. La compagnie paramilitaire Wagner veille désormais au grain. Aussi, les actuelles « concessions » de Macron faites à Bamako risquent de se révéler sans la moindre contrepartie pour lui. C’est en effet le chant du cygne pour la Françafrique…