Les géants du pétrole renouent avec les bénéfices

0
624

Les grandes compagnies pétrolières ont enregistré d’importants bénéfices en 2021, profitant à plein de la flambée des cours de l’or noir.

TotalEnergies a ainsi annoncé, le 10 février, un bénéfice net de seize milliards de dollars en 2021, le plus élevé depuis au moins quinze ans. Un profit qui fait suite à une perte de 7,2 milliards de dollars en 2020 en raison de la crise de la covid-19. Auparavant, d’autres géants pétroliers avaient dévoilé des bénéfices annuels très importants : 23 milliards de dollars pour ExxonMobil, 20,1 milliards pour Shell, 15,6 milliards pour Chevron ou 7,6 milliards pour BP.

Ce rebond après une année 2020 douloureuse du fait de la pandémie de covid-19 était assez largement attendu. En effet, le prix du pétrole, après avoir touché le fond en avril 2020 avec un baril de Brent à dix-huit dollars, a progressé en moyenne annuelle, en 2021 par rapport à 2020, de 70% pour le prix du Brent. Le baril a atteint en janvier des sommets inédits depuis plus de sept ans, à plus de quatre-vingt-dix dollars.

Les sociétés pétrolières ont bénéficié d’une conjoncture favorable en 2021. Outre la flambée des cours, les majors ont aussi procédé à un nettoyage de leurs actifs pour ne garder que les plus rentables. Autres facteurs de bonne santé, un renforcement de la politique de réduction des coûts qui avait commencé dès la chute des prix de 2014 et une réouverture progressive des vannes de l’Opep+, l’Organisation des pays producteurs de pétrole et ses alliés, et donc plus de volumes.

Pour 2022, l’Opep table plus que jamais sur une nouvelle hausse de la demande mondiale qui reviendrait au niveau de consommation record de 2019, avant la chute liée à la pandémie. Parallèlement, le cours de l’or noir devrait continuer à grimper.

avec AFP