Législatives et locales 2022 : les personnels électoraux en formation

Le président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), Henri Bouka, a invité, le 18 juin à Brazzaville, les personnels électoraux à la compétence et au professionnalisme dans l’exercice de leurs fonctions.

Le président de la CNEI s’exprimait à l’occasion de la session de renforcement des capacités des présidents des commissions locales d’organisation des élections (Colels) à laquelle ont pris part les représentants de la force publique et les autres membres des commissions résidant aux environs de Brazzaville. Les communications ont, en effet, porté sur la tenue d’un bureau de vote à l’occasion de l’élection couplée législative et locale ; la procédure de détermination des résultats des élections législatives. Les participants ont été aussi édifiés sur l’application de l’arrêt fixant la procédure de calcul des résultats des élections locales et le mode de répartition des sièges ; le rôle et les missions des Colels.

Moralisant les participants, Henri Bouka a insisté sur la mise en œuvre de tous les moyens légaux pour garantir le caractère impartial, transparent du processus, conformément aux lois de la République, ainsi que la sincérité des résultats issus des opérations de vote. « A cet égard, aucun organe de gestion du processus électoral ne peut se satisfaire d’apprendre que 38 à 40% des résultats qu’il a fait proclamer ont fait l’objet des contestations », a-t-il interpellé.

Selon lui, les responsables des commissions locales doivent s’assurer par divers mécanismes que la loi a institué que le travail réalisé est adéquat. « Notre mission principale est de créer, de réunir les conditions pour permettre la tenue de l’élection en toute impartialité, en toute transparence en nous conformant aux lois, d’assurer le caractère juste, sincère des résultats que nous faisons proclamer. Lorsque nous avons créé ces conditions, nous devons également veiller à créer des mécanismes nécessaires pour que les résultats qui sortent des urnes soient l’expression du suffrage réellement exprimé par les électeurs », a poursuivi Henri Bouka.

Se félicitant de la reconduction de plus du tiers des responsables des Colels, le président de la CNEI a rappelé leurs missions. Il s’agit, entre autres, de former les membres des bureaux de vote, à divers points de vue, aux opérations de dépouillement des votes, de proclamation et d’affichage des résultats au sein de chaque bureau de vote. Il s’agira aussi de la transmission des résultats obtenus par chaque postulant aux listes de candidats ; à la commission locale pour en faire la compilation avant d’en assurer la transmission à la CNEI pour centralisation et vérification. Celle-ci transmettra à son tour au ministre en charge des élections.