Le pasteur Castanou demande pardon, il a dit que Paul Kagamé est son modèle après Dieu

0
1171

C’est via une publication sur son compte Twitter que le pasteur Yves Castanou a demandé pardon à tous ceux qui se sont sentis blessés par ses paroles à Kigali devant le dictateur et boucher Paul Kagamé qu’il a considère comme son modèle après Dieu et Jésus-Christ. Les réactions des fidèles de son église originaires de la RDC ont pesé dans cette mise en scène qui consiste à s’excuser publiquement et non spirituellement. Ce rétropédalage n’enlève en rien le fond de la pensée du pasteur congolais dont le nom est cité dans plusieurs scandales financiers et sexuels au Congo.

Tout porte à croire que le pasteur Yves Castanou n’est qu’un Mbaki de haute classe et non un homme de Dieu. Au grand jamais, Jésus Christ ni ses disciples ne sont revenus sur leurs déclarations, même face à l’adversité. Mais, il a fallu le regret des citoyens de la RDC sur la toile et surtout de la classe politique à Brazzaville pour que le pasteur Castanou face un volt-face et demande pardon pour sa déclaration.

Il est claire que le pasteur Castanou s’est comporté comme la majorité des flatteurs congolais qui profitent de chaque occasion pour faire les éloges de Sassou Nguesso quand-bien même ils savent qu’il a échoué lamentablement. Des proches du pouvoir ne se vantent-ils pas d’avoir doté le pays des infrastructures de base ? Pourtant dans la réalité il n’en est rien !

Devant le dictateur Rwandais, le pasteur Yves Castanou qui a sans doute reçu une grosse enveloppe s’est laissé emporter en faisant de lui son modèle après Dieu et Jésus Christ. Un modèle qui pille la RDC en marchant sur les cadavres dont peut-être des fidèles de l’église ICC du pasteur Castanou.

A la présidence du Congo, on affirme avoir été très déçu des propos du pasteur Castanou que Mpila via Antoinette Sassou Nguesso a façonné. Le pouvoir ferme les yeux sur plusieurs scandales du pasteur Yves Castanou et il es probable que dans les semaines à venir, des documents y relatifs fuitent sur les réseaux sociaux.

Denis Sassou Nguesso qui se prend pour le dieu du Congo a été ignoré par le pasteur le plus international du pays qui préfère Paul Kagamé. « Castanou est un ingrat comme tout Vili ! » lâche un proche du président Congolais.