Le coup de fil de Dabira à Nianga Mbouala qui a fait échouer le coup d’État

1
14090




 

 

Sans ce coup de fil,on parlerait peut être de Denis Sassou Nguesso au passé actuellement au Congo.Des militaires avaient prévu renverser le chef de l’État Congolais lors de son déplacement à Paris au sommet sur le climat.En voulant associer le général Gatsé Nianga Mbouala dans le coup,Norbert Dabira a tout fait échoué.

Brazzaville s’est réveillé le 5 décembre dernier avec la nouvelle de l’interpellation du général Norbert Dabira accusé de fomenter un putsch contre Sassou Nguesso en compagnie de Nianga Mbouala. Nombreux sont les Congolais qui se demandent encore pourquoi seul Norbert Dabira a été placé en résidence surveillée et non son complice Nianga Mbouala ?

Une source sécuritaire chargée de cette enquête a confié à la rédaction de Sacer-infos qu’en réalité c’est le général Nianga Mbouala qui a alerté le chef de l’État de l’imminence d’un coup d’État contre lui après des échanges avec son collègue Norbert Dabira.




Dans un article publié sur ce site,la rédaction alertait déjà sur un autre putsch avorté qui consistait à abattre l’avion présidentiel à son décollage ou atterrissage à l’aéroport de d’Ollombo au nord du pays,loin de Brazzaville.Ces putschistes se sont volatilisés dans la nature en attendant de revenir à la charge.

La situation catastrophique du pays, devient de plus en plus insupportable, au point de faire prendre conscience de nombreux officiers et sous officiers, des forces armées Congolaises, qui convergent les idées pour y remédier.

Norbert Dabira avait cru bon mettre au parfum un éminent membre de la sécurité présidentielle dont des éléments et la hiérarchie étaient en connivence avec les putschistes.

Un coup d’État parfait et sans effusion de sang qui devrait obliger Denis Sassou Nguesso à vivre en exil,alors qu’un grand dialogue inclusif entre Congolais servirait à tracer le chemin du nouveau Congo,libéré de l’emprise du clan Sassou Nguesso.

Les putschistes agissaient toujours dans la géopolitique de maintenir le pouvoir au nord du Congo.

Mis au courant du projet,lé général Nianga Mbouala qui n’est plus en sainteté avec Denis Sassou Nguesso a trouvé par là une occasion en or de faire taire tous les soupçons pesant sur lui sur ses velléités putschistes. Il a vendu la mèche pour gagner à nouveau la confiance de Sassou.

2000 soldats Angolais et le retour de Pierre Oba

Des arrestations sont prévues dans les semaines à venir,le temps pour le pouvoir de s’assurer de maîtriser la situation en tentant de liquider toutes les poches divergentes.Denis Sassou Nguesso n’a plus totalement confiance en sa garde et a demandé du renfort à l’Angolais qui va dépêché près de 2000 soldats au Congo.

Par ailleurs,Pierre Oba a été chargé en compagnie du général Noël Essongo de coordonner la sécurité de Sassou en attendant l’arrivée des Angolais.Ces militaires Angolais paraît-il seront aussi utilisés dans la traque du pasteur Ntumi dans une grande opération prévue l’année prochaine.



1 COMMENT

  1. Les ennemis du général Nianga ont profités de la situation actuelle afin de raconté toutes sortes des mauvaise choses a sa personnalité face au président Sassou. Mais il est très évident de ne pas oublié le grand service rendu par monsieur gatsé Nianga qui est le fait de passé un coup de fil a monsieur le président afin d’éviter le complot forgé contre se dernier. Sans le coup de fil du général, peut-être le cour de l’histoire devrait prendre une autre trajectoire.

    FILS DE NGUIDA-NGUIDA EPANZA MAKITA