Le congrès de UDH-YUKI termine en queue de poisson

0
1339

Pas de successeur de Guy Brice Parfait Kolelas pour cette fois !

Le congrès de l’Union des démocrates humanistes (UDH Yuki), le parti de feu Guy Brice Parfait Kolelas, prévu du 10 au 11 juillet 2023 n’a pu arriver au terme de ses travaux, plusieurs participants ayant choisi de tout boycotter. Le congrès a été suspendu.

Le congrès visait en effet de réformer les textes du parti, mais surtout de trouver le successeur de Guy Brice Parfait Kolelas, décédé en mars 2021, au lendemain de l’élection présidentielle.

La tenue de ces assises a déjà été reportée plusieurs fois, les différents clans n’arrivant pas à s’accorder. Et finalement, lorsque les dates du 10 et 11 juillet sont fixées, une nouvelle crise éclate au sein du parti.

Les candidatures de trois responsables sont rejetées, le comité d’investiture les jugeant pas conformes aux règles du parti. Frustré, le clan des rejetés menace de boycotter le congrès si leurs candidats n’étaient pas réhabilités.

Alors que les textes du parti venaient d’être révisés, la deuxième phase du parti n’a pu avoir lieu. Le camp des rejetés a mis en exécution sa menace. Le Secrétaire général du parti Cyr Rodrigue Mayanda, parle ce mardi soir de « boycott ».

Conséquence, le successeur de Guy Brice Parfait Kolelas n’est pas connu. Pas cette fois, en tout cas. Il faut attendre une prochaine session.

Pascal Ngouanou, va continuer à assurer l’intérim de Guy Brice Parfait Kolelas.
© Arsène SÉVERIN