Le clan Sassou se prépare à un autre changement de la constitution pour placer Kiki comme vice-président

0
1468

Cessions de terres… ce qui se joue sur les berges du fleuve Congo c’est la survie du pays. Des amendements de la constitution de 2015 sont cours afin d’assurer une succession quasi monarchique.

Que devrait il y avoir donc dans le breuvage empoisonné qui sera servi aux Congolais? Nouvelle Constitution Téléchargement en cours ! Noyés dans des distractions et prenant d’assaut des Églises de réveil et autres, le peuple distrait du Congo-Brazzaville est loin de se douter que des changements majeurs sont en cours!
Des manœuvres visant l’implantation de militaires rwandais dans tout le sud via des

  • Création d’une vice présidence, que devrait assurer Christel Sassou Nguesso. Qui en cas de décès ou vacances de pouvoir assurerait les fonctions de Président de la République
  • L’essai concluant du changement de constitution au Togo ou l,’élection présidentielle se passe au parlement… le Congo-Brazzaville fera la copie de cette mouture.

Ce plan bien ourdi est soutenu depuis belle lurette par les rwandais à qui l’on a promis des terres pour l’exploitation du sol et du sous-sol avaient très vite dépêché Françoise Joly comme conseillère pour mettre en place ce scénario dynamique. Elle a mis à la disposition du pouvoir brazzavillois son carnet d’adresses des pays du Golf persique mais également des pays comme la Turquie, l’Azerbaïdjan et le Venezuela.

Très bientôt les Congolais , toujours distraits, seront surpris de ce qui se joue pour l’avenir du pays.

Depuis 2021, le Congo a commandé plus de 500 tonnes d’armements en Azerbaïdjan. Le Congo-Brazzaville n’est en conflit direct avec aucun pays voisin. Si ce n’est pour procéder à des achats par procuration pour le Rwanda… qui rêve secrètement de prendre Kinshasa, capitale de la RD. Congo. Et curieusement … les rwandais de Cristal Venture Ltd, société du parti de KAGAMÉ, occupent la zone industrielle de Maloukou soit à moins de 1km de Kinshasa. Un bon appui pour procéder à des opérations sur l’autre rive.

Les récentes suppressions de visas pour les Rwandais au Congo-Brazzaville est bel et bien un déploiement d’une force armée majeure, tapie derrière le prétexte de faire de l’agriculture !