L’avion du ministre français Yves Le Drian aurait échappé à un sabotage à Brazzaville

0
1510




L’incident aurait eu lieu lors de la dernière visite du ministre français au Congo en marge de la commémoration du 80e anniversaire du manifeste de Brazzaville. Deux éléments non identifiés auraient été surpris entrain de tenter de saboter le jet privé de Yves Le Brian parqué à l’aéroport international de Maya Maya. Qui en voudrait à ce ministre ayant pris la place de Jacques Focart dans la Francafrique.




La vie du ministre français des affaires étrangères Yves Le Drian, a failli être écourtée lors de sa dernière visite à Brazzaville. Celui qui a pris la place laissée par Jacques Focart dans le soutien des dictateurs africains n’est pas dans les cœurs des peuples africains. De Bangui à Brazzaville via Abidjan, le français ne pense qu’à maintenir au pouvoir ceux qui défendent les intérêts français.

La France est l’unique pays qui se dit riche à ne pas vouloir s’affranchir de l’Afrique contrairement à l’Allemagne, le Royaume-Uni. Sans l’Afrique, la France n’est rien et c’est pourquoi, malgré les beaux discours sur la justice, égalité, fraternité et démocratie, tous ses dirigeants soutiennent des dictateurs africains.





Cette tentative de sabotage de l’avion du ministre français aurait été attribué par le pouvoir de Brazzaville aux militants de l’opposition qui accusent la France de soutenir Sassou Nguesso.




Les deux éléments qui tentaient de saboter l’avion ont miraculeusement échappé à la sécurité de l’aéroport de Maya Maya et il a été demandé aux témoins de garder silence. Comment ces gens ont-ils pu s’introduire dans cet avion sans en posséder les codes d’ouverture des portes ?

Rappelons qu’une manifestation de protestation à la présence de Yves Le Drian à Brazzaville a été étouffée par les services de sécurité et ses instigateurs sont dans les geôles de la DGST.