La Maison russe offre des manuels didactiques aux lycées de Gamboma et d’Ollombo

Les lycées Henri-Lopes de Gamboma et Denis-Sassou-N’Guesso d’Ollombo, dans le département des Plateaux, ont reçu des manuels didactiques et informatiques de la part de la directrice de la Maison russe au Congo, Maria Fakhrutdinova. Cette donation a été suivie de la signature d’une convention avec le lycée technique agricole d’Ongogni, toujours dans les Plateaux.

Inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre la République du Congo et la Fédération de Russie, le don constitué de livres et claviers russes a émerveillé plus d’un apprenant de cette langue dans les lycées Henri-Lopes de Gamboma et Denis-Sassou-N’Guesso d’Ollombo qui accusent un manque criard de matériel didactique et du personnel enseignant. Informée des difficultés de ces lycées, la délégation de la Maison russe s’est rendue sur les lieux, question non seulement de prendre la mesure de la difficulté, d’échanger avec les responsables d’établissements, mais aussi de partager les valeurs de la culture russe et les fondamentaux de cette langue. Une façon pour cette structure de faire tomber les barrières en utilisant le théâtre des arts russes, notamment le spectacle « L’Ours » de A.P. Tchekhov (écrivain mondialement reconnu), interprétés en français par des talentueux artistes du Théâtre des arts libres.

Avant de remettre le don dans chacun de ces établissements, la directrice de la Maison russe a présenté sa structure et les multiples opportunités qu’elle offre aux étudiants congolais. « Mon centre a formé et forme encore de nombreux Congolais dans les établissements supérieurs russes », a-indiqué Maria Fakhrutdinova.

A Gamboma, l’administrateur maire de la localité, Félicien Ondzia, réceptionnant le don, s’est réjoui de cette action qui, selon lui, est menée dans le cadre de la coopération bilatérale depuis l’établissement des relations diplomatiques entre le Congo et la Russie. En effet, le manque criard de manuels didactiques et d’enseignants de la langue russe dans ces deux lycées constitue un véritable frein pour la promotion de cette langue et aussi et surtout un danger pour les élèves, pour lesquels le russe fait partie des épreuves au baccalauréat. « Nous remercions la Maison russe et l’ensemble de ses partenaires qui, à travers ce don, soulage les élèves », a-t-il déclaré.

 Une convention de coopération signée

Ce mois de mars 2022 restera à jamais gravé dans les annales de l’histoire de la sous-préfecture d’Ongogni, du fait qu’il marque le début d’une coopération efficace et directe entre le lycée technique et agricole de cette localité et la Maison russe au Congo, ceci à travers la signature d’une convention de coopération. Au cours de cette cérémonie, la directrice de la Maison russe a fixé l’opinion sur l’intérêt des enjeux et d’accès aux études supérieures pour ces lycéens, dans les universités russes, ainsi que de la fixation des talents sur les différentes opportunités qu’offre la Maison russe au Congo chaque année. Au regard de l’évolution de l’offre de formation et l’engagement des établissements supérieurs russes, de nouveaux partenariats ont été identifiés pour mieux répondre aux sollicitations croissantes des étudiants souhaitant continuer leurs cursus universitaires en Russie.

Cet accord paraphé par la directrice de la Maison russe, Maria Fakhrutdinova, et le proviseur du lycée technique et agricole d’Ongogni, Armel Ondongo, s’inscrit dans la continuité des relations que la Maison russe et le Congo entretiennent depuis des lustres. Il va lever l’autocensure dans la mémoire des jeunes de l’hinterland qui voient désormais à travers cette convention un véritable tremplin pour eux, notamment les lycéens de la filière agronomique, pourvoyeuse d’emplois durables, priorité du chef de l’État congolais, Denis Sassou N’Guesso. Les élèves d’Ongogni, véritables bénéficiaires, ont exprimé leur gratitude d’avoir été privilégiés en vivant cette expérience. « Pour nous, il ne s’agit pas seulement d’une simple signature mais d’une réelle expérience de partage, d’échange et de convivialité avec la directrice de la Maison russe », s’est exprimé un élève.

Pour le sous-préfet d’Ongogni, Ngatsé Po, cette collaboration renforce leur dispositif en faveur de la formation de ceux qui porteront désormais l’étendard de ce district dans les établissements supérieurs russes. « Cette histoire est à raconter de génération en génération. C’est du jamais vu dans ce district. Cet accord nous permettra de former, d’informer et d’aider au mieux les lycéens d’Ongogni dans leur orientation dans la vie professionnelle », a-t-il renchéri.

Notons que dans chaque établissement visité, la directrice de la Maison russe a remercié le ministre de la Jeunesse et des Sports, de l’Education civique, de la Formation qualifiante et de l’Emploi, Hugues Ngouélondélé, pour avoir facilité cette mission, ainsi que le député Yves Fortuné Moundélé-Ngollo Ehourossia.