La France octroie un appui budgétaire de plus de 44 milliards de F CFA au Congo

La République du Congo va recevoir une enveloppe de 44,3 milliards de Francs CFA de la France. Une Convention de crédit y relative, sur la période allant de 2022 à 2024 a été signée  ce vendredi 24 juin à Brazzaville, entre les deux parties. 

Le ministère congolais des Finances, a annoncé ce vendredi 24 juin la signature d’une Convention de crédit permettant la mise à disposition de Brazzaville, d’un appui budgétaire de Paris de 67,5 millions d’Euros, soit 44,3 milliards de F CFA, sur la période allant de 2022 à 2024. 

L’acte a été signé par Rigobert Roger Andely, ministre congolais des Finances ; François Barateau, Ambassadeur de France au Congo, et Maurizio Cascioli, directeur de l’Agence française de développement (AFD) au Congo, ce vendredi 24 juin à Brazzaville.

Cet appui budgétaire a été octroyé via  l’Agence française de développement (AFD).

Selon les autorités congolaises, il vise à soutenir les efforts engagés par le gouvernement de la République pour le redressement économique et social du pays, à la suite de l’adoption, le 21 janvier dernier, d’un nouveau Programme avec le Fonds monétaire international (Fmi), d’un montant total de 455 millions de dollars.

La mise en oeuvre de cet appui financier de la République française sera réalisé en trois phases. Un premier versement de 30 millions d’Euros, soit 19,6 milliards de F CFA pourra être effectué dès la ratification par le Parlement congolais de cette Convention de crédit. 

La deuxième étape concerne le versement d’un montant de 20 millions, soit 13,1 milliards de F CFA, et la troisième de 17,5 millions d’Euros (11,4 milliards de F CFA) seront respectivement effectués en 2023 et 2024, « sous réserve d’une bonne exécution du Programme avec le Fmi », indique le ministère des Finances.

L’initiative a été saluée par le ministère des Finances, qui souligne que cela va permettre à notre pays de « poursuivre les efforts en matière de stabilisation macroéconomique » dans le cadre du Programme conclu avec le FMI et d’accompagner les autorités congolaises sur une trajectoire de diversification, de croissance économique et de « lutte contre les inégalités », en cohérence avec le Plan national de développement (PND).

Le diplomate français a réaffirmé la disponibilité de son pays à accompagner le Congo dans la mise en œuvre des réformes exigées par l’institution de Bretton Woods en matière de bonne gouvernance.

« Au cours de cette cérémonie, l’ambassadeur de France a rappelé que cette aide budgétaire fera l’objet de suivis régulier, avec une attention portée sur les efforts entrepris par le gouvernement pour atteindre les objectifs du Programme conclu avec le FMI, notamment, en matière de réforme de la gestion des finances publiques et de la dette intérieure », a déclaré François Barateau.