Félix Tshisekedi salue le resserrement des liens entre la Turquie et l’Afrique

0
694

Les travaux du troisième Sommet du partenariat Turquie-Afrique ont été co-présidés, le 18 décembre à Istambul, la capitale économique de la Turquie, par le président turc Recep Tayyip Erdogan, et le président congolais et président en exercice de l’Union africaine,  Félix-Antoine Tshisekedi-Tshilombo.

Dans son allocution d’ouverture, le président turc a exprimé sa « satisfaction » d’accueillir les Africains à Istanbul, relevant que les relations entre la Turquie et les pays africains remontent au neuvième siècle. Il a indiqué que son pays adopte une approche de partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique et ambitionne d’approfondir les relations avec ce continent à même de l’accompagner dans son développement et l’instauration de la paix et la sécurité.

Prenant la parole à son tour, le président Félix Tshisekedi a rendu hommage à son homologue turc pour l’organisation de ce sommet en présentiel en dépit de la pandémie de covid-19. Il a aussi remercié les autres chefs d’Etat africains présents au sommet pour leur engagement à contribuer au développement du partenariat Turquie-Afrique.

Le chef de l’Etat congolais a salué l’attitude de la Turquie visant à approfondir les liens d’échanges  économiques et commerciaux avec l’Afrique, en intégrant aussi une approche globale de développement via l’assistance technique et le transfert de technologies. Le resserrement des liens entre la Turquie et l’Afrique se traduit notamment par l’augmentation des missions diplomatiques des pays africains en Turquie et celle de ce pays sur le continent.

Félix Tshisekedi a aussi relevé l’importance du volume des échanges commerciaux entre la Turquie et l’Afrique qui ont atteint les chiffres de 25 milliards de dollars en 2020. C’est dans cette optique, a-t-ilsouligné, que la Turquie et la République démocratique du Congo ont signé plusieurs accords de renforcement de la coopération bilatérale entre elles, lors de son dernier voyage. Il est attendu de ce sommet une nouvelle dynamique de partenariat stratégique entre la Turquie et les pays du continent et d’établir le bilan des deux précédents sommets.