ENI Congo lance un projet de distribution de foyers améliorés à Pointe-Noire

0
673

Le Chef de division initiatives communautaires et territoires à Eni Congo, Yvon Nkouka Dienita a indiqué le 15 novembre à Pointe-Noire que, la distribution de foyers améliorés permettra aux ménages impliqués de cuire la même quantité d’aliments en utilisant moins de combustible, bois de chauffage ou charbon de bois, en obtenant d’importantes économies de temps et d’argent ainsi qu’une sensible amélioration de la qualité de l’air accompagnée d’une amélioration de l’état de santé des familles. 

Eni, une entreprise énergétique italienne axée sur le soutien à une transition énergétique juste dans le but de promouvoir un accès plus efficace et durable à l’énergie pour tous est fortement engagée dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon la stratégie de l’entreprise, Eni vise à atteindre zéro émission nette d’ici 2050, compte tenu des émissions globales de GES provenant à la fois de ses activités d’extraction de pétrole et de gaz et de l’utilisation de ses produits par les consommateurs. La compensation avec les crédits carbones générés par les projets innovants tels que les foyers améliorés financés par Eni contribue pour moins de 5 % à l’atteinte de l’objectif stratégique de la Neutralité Carbone.

A travers sa filiale en République du Congo, elle mettra en place des initiatives de distribution de foyers améliorés pour réduire la consommation non durable de la biomasse ligneuse utilisée par les familles comme combustible de cuisine, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre causées par la combustion et contribuant aux objectifs de développement durable des Nations unies ; les crédits carbones générés par ces projets seront utilisés pour compenser les émissions résiduelles résultant des activités d’Eni Congo.

« Au cours des 10 années que dureront les projets, 500.000 foyers améliorés seront gratuitement distribués parmi les familles qui dépendent encore de mécanismes de cuisson inefficaces tels que le feu à trois pierres ou le foyer rudimentaire », a souligné le représentant d’Eni, Yvon Nkouka Dienita.

Pour lui, ces techniques rudimentaires ont un impact direct sur l’état de santé, en particulier des femmes et enfants généralement responsables de la collecte de la biomasse et des activités de cuisson, en raison de l’exposition à la fumée et aux gaz produits lors de la combustion, ainsi que sur les revenus dépensés par la famille pour l’achat du combustible.

Les modèles de foyers livrés aux familles seront différenciés en fonction du type de combustible que celles-ci utilisent habituellement pour cuisiner.
Les foyers seront distribués gratuitement aux bénéficiaires à faible revenus dans les quartiers périurbains de Brazzaville et de Pointe Noire et plus tard, dans les autres localités du pays.

Le chef de division initiatives communautaires et territoires à Eni Congo a fait savoir que ces initiatives seront développées en collaboration avec les Organisations non gouvernementales (ONG) éveil d’Afrique, association femme énergies à Brazzaville et la Fondation AVSI à Pointe-Noire. Ces ONG ont une grande connaissance du pays et une expérience dans la mise en œuvre de projets sur le terrain.